Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 04:04

Si Clovis est rentre hier lundi, pour Sydney, qui rentre en Kindergarten, c'etait aujourd'hui. Encore faut-il preciser qu'il s'agissait d'une premiere prise de contact avec son institutrice, Mrs Kidman.

Il avait rendez-vous a 10 h 30 precises.

 

Nous voila donc tous partis pour l'ecole sur le coup de 10 h moins le quart.

Qui est le plus inquiet ? ? ?

 

DSC07278.JPG

 

Bien que ce ne fut pas obligatoire, il avait tenu a la mettre (sa tenue...) Le chapeau est un peu grand... mais il  fera de l'usage...

  

DSC07279.JPG

 Pare pour l'ecole ? ? ?

 

Le calme inhabituel de l'ecole nous etonna : nous pensions que d'autres enfants avaient egalement rendez-vous a la meme heure.

Nous avions tout faux : en realite, ce que nous ignorions, c'est que chaque enfant etait convoque a une heure differente afin de se trouver seul devant Mrs Kidman qui leur faisait passer en quelque sorte une espece d'evaluation de leurs connaissances...

 

En attendant son tour, Sydney tentait de ranger son cartable dans l'emplacement qui lui etait reserve. Petit emplacement... grand cartable... 

 

 

DSC07282.JPG

 

 

 Sans l'aide de Papy, y serait-il parvenu ?

 

Mais deja son tour arrivait. Il entra avec Mrs Kidman et nous attendimes dehors.

 

Les classes de Kindy etaient au nombre de 5, differenciees par des couleurs, Sydney etant dans la " Kindy green". Les listes des eleves etaient affichees.

 

DSC07283.JPG

 

Dans cette classe, il y a 20 eleves : 9 filles et 11 garcons. Pour les 5 classes de Kindy, on compte 103 eleves. En tout dans l'ecole, il y a 680 eleves.

Pour memoire, Clovis est dans la classe "year 4" .

 

A la sortie de Sydney, tout le monde etait content...

 

 

DSC07286.JPG

 La cour que vous apercevez est celle des classes Kindy, legerement en dehors des autres classes.

 

En repartant, nous avons croise mon collegue, le principal... Il nous a fait visiter la bibliotheque, qui etait en construction il y a deux ans lors de notre precedent sejour.

 

Une classe s'y trouvait dans le plus grand calme... Mais sans doute etait-ce parce que c'etait le debut de l'annee scolaire... ou alors c'est comme cela tout le temps... Je penche pour cette seconde hypothese... 

 

Nous sommes rentres a la maison, Sydney voulait rester a l'ecole. C'est le principal qui l'a persuade qu'il fallait rentrer a la maison,,, pour le moment... 

Au moins, il n'ira pas "a reculons"...

 

Demain mercredi, l'institutrice finit de revevoir les derniers eleves et la "grande rentree" a lieu jeudi 2.

 

Je vous en reparlerai...

 

Allez, a plus...

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 02:09

DSC07266.JPGCe matin lundi 30 janvier 2012, c'est un grand jour : la rentree des classes pour Clovis.

Pour Sydney, qui entre en "Kindy", situe entre la grande section de maternelle et le CP, c'est demain : une heure, et la rentree veritable aura lieu jeudi. Je vous en reparlerai... of course...

Donc aux aurores, toute la maisonnee bruissait d'une certaine agitation, si ce n'est d'une agitation certaine... Nous avions du abandonner le match de tennis entre Nadal et Djokovic, qui promettait d'etre long et qui le fut reellement. Demain, ecole !

Sur le coup de neuf heures moins le quart, tout le monde etait pret car nous accompagnions Clovis. Le moral etait au beau fixe. Sydney avait pris son sac de creche avec Doudou dedans... dans lequel, disait-il, il y avait "du bazar"...

 

Sur la photo, Clovis nous montre qu'il vient de voir une sangsue  d'une dizaine de centimetres, qu'il a coupee en 15 morceaux...

 

La sangsue se trouvait dans l'herbe devant la maison...

 

Cinq minutes plus tard, nous etions a l'ecole ou regnait une agitation febrile. 

Le premier jour, les eleves se rendent dans la classe qu'ils occupaient l'annee precedente. La repartition se fera ensuite.

 

Voici la famille sur le chemin de l'ecole...

 

DSC07267.JPG 

Le nouveau rentrant semble en forme... La tenue est celle d'ete : short gris clair, chemise blanche, chaussettes grises, chaussures noires, chapeau vert.

 

Pour les filles, robe a petits carreaux verts et blancs, chaussettes vertes, chaussures noires, chapeau vert.

 

La tenue d'hiver sera un peu differente.

 

Fin des classes a 3 h 15 pm. Repas pris sur place avec ce que maman a prepare dans la lunch box... Repas assis sur un banc, la lunch box sur les genoux... Pas de cantine... Repas de jeunes Spartiates, le brouet noir en moins...

 

Allez, a plus...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 03:51

A l'occasion de son anniversaire, Clovis avait invite quelques copains, comme cela se pratique couramment ici et ailleurs certainement.

L'anniversaire etant exactement le lundi 23 janvier, les parents ont prefere attendre le samedi 28 pour organiser la "party".

Malheureusement, la meteo annoncait de la pluie tous les jours, et pas qu'un peu...

Effectivement, il a plu tous les jours, uns grosse et forte pluie qui tombait bien droite et qui mouillait bien. J'en sais quelque chose... j'etais dessous... Et la principale question qui agitait le microcosme de la Derwent avenue etait : la party aura-t-elle lieu ou non ?

Le samedi, un timide soleil se montra le matin.

C'est gagne pensions-nous. La matinee fut occupee en preparatifs de toutes sortes pour regaler les invites : confection de gateaux, dans laquelle Hugues est passe maitre.

Vers 2 h pm nous etions sur le terrain... car j'ai oublie de vous dire que la fete avait lieu dans un play-ground, donc dehors...

Une grande bache fut disposee sur le sol avec dessus tout ce qui avait ete prepare.

Quand tout fut bien installe, le ciel se couvrit et une bonne averse se mit a nous tomber sur le dos...

Nous remballames le tout en quatrieme vitesse... et retour a la voiture qui n'etait pas loin, heureusement.

Mais la pluie cessa et tout fut remis en place. Les invites arriverent alors et les parties de ballon purent commencer.

 

DSC07259.JPG

 

Ce petit apercu vous donne une idee... approximative... de la chose...

 

DSC07260.JPG

 

Le moment du gouter etait tres attendu et l'appareil n'englobe qu'une partie de la "tablee"...

 

Mais... Ou sont donc passes Papy et Mamie ?...

 

Mais... ils sont la... ou ici...

 

DSC07264.JPG

 

Je voulais vous montrer cette photo afin que vous nous vissiez sur le banc...

 

Au bout de deux heures de jeux sur ce terrain detrempe, je ne vous dis pas dans quel etat se trouvaient les enfants... Clovis semblait avoir fait une course de cyclo-cross... On pouvait croire que Sydney s'etait roule par terre... Les autres n'etaient guere mieux... mais tous se sont bien amuses. N'etait-ce pas le plus important ?

 

Une bonne douche en revenant, et tout rentra dans l'ordre...

 

Allez, a plus...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 04:36

En fait, il n'y en a qu'un... et je ne vous ai pas donne de ses nouvelles depuis un certain temps.

Il vient tous les jours nous rendre visite, nous lui donnons du pain et il s'enhardit a venir le prendre plus pres de nous.

Tel que vous le voyez la, il est a deux metres de nous, mais en contre-bas. 

 

DSC07228.JPG

 

L'autre jour, nous lui avons jete du pain grille. Pour ne pas le lancer sur lui, le pain tombe assez loin. Mais il doit avoir l'odorat tres fin car on le voit remuer les oreilles (je parle des oreilles... qui se voient... ) et s'approcher a petits sauts vers le crouton qui l'attend.

Il aime le pain grille... Pour nous remercier, il nous regarde ... gentiment...

 

  DSC07030-copie-1.JPG

 

 

... puis, a petits sauts legers, il repart dans la foret, son vaste domaine...

 

Allez, a plus...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 05:21

Il pleuvait... Il pleuvait toujours..

Decidement, l'ete australien n'est plus ce qu'il etait !

Quand je vous ecrivais il y a un mois "Orage... eau... desespoir"... je pensais que le temps allait s'ameliorer et que nous aurions droit au beau soleil qui avait eclaire notre sejour il y a deux ans...

Las ! Les journees sans pluie sont rares... Et depuis quelques jours, la pluie est fidele au rendez-vous... La temperature est pourtant chaude, 25 degres minimum... un bon climat tropical... ou presque.

Et la mousson... elle est prevue pour quand ? ? ?

Mais cela ne nous empeche pas de vaquer a nos occupations habituelles et pour moi, de faire les courses chez Coles, et le chauffeur pour conduire les enfants a leurs differentes activites, pendant qu'Agnes travaille.

Demain, c'est "Australian Day", la fete nationale australienne. Les voitures qui circulent arborent presque toutes un ou deux drapeaux australiens.

Pour les Australiens, la notion de patrie n'est pas un concept vide de sens...

 

 

Allez, je vous laisse mediter la dessus... A plus...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 01:22

Il existe des autoroutes en Australie. Sans doute un peu moins qu'en France, notamment en ce qui concerne les autoroutes urbaines autour de Paris et qui manquent ici. Mais les autoroutes existantes ont un avantage considerable par rapport aux notres : il n'y a pas de barrieres de peages !

Pourtant elles sont payantes !

Je devrais vous laisser avec ce probleme a resoudre... mais je suis bon de nature... je vais donc vous donner la solution.

 

Les voitures sont toutes equipees d'un boitier electronique. Lors de l'entree sur l'autoroute, la voiture passe sous un portique qui "lit" les informations de votre boitier. Vous etes donc "repertorie" comme entrant...

A la sortie, un portique identique vous notre comme sortant.

Le peage est debite de votre compte...

Vous ne devez donc pas vous arreter, pas de perte de temps, pas de queues aux peages, pas d'enervement... Bref, la quietude la plus parfaite...

Mais...

Oui, il y a un mais... Chaque proprietaire de voiture dout acheter un boitier electronique, puis le "charger" des informations le concernant, notamment son Numero de compte bancaire, ses coordonnees personnelles, etc... tout ce qui est utile pour savoir que c'est bien vous et non votre voisin...

 

La voiture a Agnes, par exemple, n'a pas un tel boitier. Elle ne peut donc pas emprunter les autoroutes payantes, sous peine d'amende, car elle sera neanmoins photographiee a l'entree de l'autoroute, et comme elle n'est pas repertoriee, ele aura droit a une amende... amere... Mais je ne vois pas son interet d'aller sur une autoroute...

 

Voila une idee qu'elle est bonne ! comme disait quelqu'un... Pourquoi ne pas utiliser le meme concept en France ? Serions-nous moins degourdis ?

Il suffirait que chacun achete un boitier electronique, le complete avec les renseignements obligatoires, que les societes d'autoroute s'equipent de portiques... vaste programme j'en conviens... mais cela peut se realiser en quelques... mois... annees...

 

Mais sommes-nous reellement capables de cela, nous, Francais ?

 

Question posee...

 

En ce qui concerne les vitesses sur autoroute, elles varient de 100... a 110... mais il existe aussi des chauffards qui roulent plus vite, mais ils sont nettement plus rares qu'en France. De plus, il existe egalement des controles de vitesse...

 

Globalement, les conducteurs sont plus raisonnables sur la route. J'aai bien dit "globalement" car comme partout, il y a des exceptions... qui confirment la regle...

 

Allez, sur ces bonnes paroles, a plus...

 

 

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 00:56

 

Je vous avais dit la derniere fois (il y a deux ans...) qu'il y avait des cotes avec des pentes tres prononcees. Nous etions alors plus pres de la mer.

Ici, dans le Bush, les cotes sont aussi... vertigineuses...

Vous donner le pourcentage de la pente est difficile mais j'avancerais quelque chose comme 40 ou meme 45 %...

 

Pour conduire Clovis au tennis, j'emprunte une route qui comporte un passage tres pentu. Quand je le monte, je vois bien que la pente est raide car je dois retrogader et passer en seconde.

Mais c'est dans l'autre sens que la sensation est au maximum... On arrive sur un faux plat legerement en descente et un panneau vous previent :

 

DSC07196.JPG

 

J'ai rarement rencontre ce panneau, pourtant les pentes raides ne manquent pas. Ici, ce doit etre "gratine" !

Ca l'est ! ! !

 

Ces deux photos rendront imparfaitement compte de la realite... mais je vous demande de me croire. Quand on arrive au sommet et qu'on bascule... non dans le vide... mais dans le trou... on croit etre dans les... "montagnes russes"... a la foire St Gilles a Flers... (ou ailleurs... of course...)

 

 

 

DSC07193.JPG

 

 

DSC07194.JPG

 

On voit la route qui continue au loin, en remontant... bien entendu... Dans la descente, il est prudent de freiner car d'abord la vitesse est limitee a 60 km/h, ensuite  dans le bas se trouve un rond point qu'il ne faut pas aborder a vive allure.

 

D'ailleurs, il est l'heure d'aller chercher Clovis a son tennis.

Je vais me payer une nouvelle partie de "montagnes russes "...

 

Qu'est-ce que j'ai comme chance ! ! !

 

Allez, a plus...

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 06:25

Aujourd'hui est un grand jour ! J'ai achete un camembert !

Mais attention ! Pas un camembert australien... une copie de camembert... Non : un vrai camembert "ben d' cheu nous" !

Un camembert "le Rustique"... vous savez, celui qui est enveloppe dans un papier a carreaux rouges et blancs...

Certes, il a fait un long voyage pour arriver jusqu'a moi... et ca se sent...

Mais un camembert fabrique dans l'Orne... comment le laisser passer...

D'autant plus que son prix n'etait pas prohibitif : 9,99 dollars... (oui... toujours cette habitude de prix X dollars,99..) Bref, dix dollars.

Les camemberts australiens valent pas loin de 10 dollars... Alors... On peut tenter "le Rustique"... Pour une fois...

Je vous dirai demain s'il est bon...

De toutes facons, j'aime les camemberts bien faits... Je pense que je serai servi ! ! !

Et si je ne vous mets pas sa photo, c'est que vous le connaissez...

 

Allez, a plus...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 03:10

Il parait que les Blue Mountains, c'est beau... qu'il y a des paysages superbes... Je veux bien le croire... mais ce que nous avons vu des Blue Mountains, c'est ca...

 

 

 

DSC07191.JPG

 

 

 

Au fond, en principe, se trouvent "les Trois Soeurs"... dont vous avez un apercu sur le diorama en premier plan... et tout autour, un environnement tres  joli...

  

Malheureusement, le jour ou nous y sommes alles, il faisait un temps fort humide... et sur le site, un brouillard a faire palir de jalousie un pur Londonnien...

 

 Samedi dernier donc, Hugues proposa de nous rendre aux Blue Mountains, qui se trouvent un peu moins de deux heures d'ici.

 

La meteo n'annoncait pas un temps meilleur le lendemain...

Nous voila donc partis. Le soleil daignera peut-etre se montrer...

 

Nous arrivames a Katoomba, petite ville ou deja le brouillard commencait a nous envelopper de son ombre cotonneuse...

 

Direction le site d'ou partent des telepheriques et funiculaires qui permettent d'avoir une bonne idee de l'endroit.

 

Il pleuvait...  le brouillard etait impenetrable... Des hordes de touristes japonais, recouverts d'impermeables transparents du plus bel effet, tourbillonnaient autour de nous, jacassant de leur voix haut perchee... Devant le funiculaire, une queue de courageux... ou d'inconscients..., s'allongeait... pour voir quoi... je vous le demande...

 

Prudemment, nous sommes restes dans la boutique ou l'on pouvait acheter des choses interessantes comme des petits globes dans lesquels "les Trois soeurs" etaient enfermees et qui laissaient tomber une neige duveteuse quand on les retournait...

 

Nous avons rencontre des Francais, des Lyonnais, heureux d'entendre parler francais... et nous avons fait un brin de causette.

 

 

A nos estomacs, Il n'etait alors pas loin de midi. Retour en ville ou nous trouvames un "cafe" qui nous servit des choses tres appetissantes.

Quand nous fumes bien restaures, Hugues dit :

"Nous ne pouvons pas partir sans voir les "Trois Soeurs" !

Certes non ! Nous ne voulions pas partir sans les avoir vues !

 

Direction ces fameuses trois soeurs, d'ou la vue etait proprement... imprenable... comme la photo vous l'indique. J'ai neanmoins tenu a vous la montrer, car vous eussiez ete capables de ne pas me croire quand je vous dis que j'ai vu les "Trois Soeurs" !

 

Nous avons donc vu l'endroit ou se trouvent les trois soeurs... Mais elles etaient... en derangement...

 

Nous sommes rentres, bien contents de les avoir vues...

 

Allez, comme vous avez ete sages, une autre photo aussi ... expressive...

 

DSC07190.JPG 

 Eh oui... c'est la meme de plus pres... Je fais ce que je peux ! C'est tout ce que je peux vous montrer des "Trois Soeurs" ! ! !

 

Allez, a plus...

 

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 06:40

Pour nous rendre a North Sydney au couvent de Ste Mary Mackillop, nous avions prevu de prendre le train : plus rapide et facile qu'un trajet hasardeux en voiture, et qui plus est dans la petite Starlett a Agnes... Cinq personnes la dedans...

Bref ! le train fut juge plus facile, d'autant plus que  Turramurra, la gare la plus proche, n'est qu'a un peu moins de 3 km...

Nous voila donc sur le quai de la gare, apres bien du mal...et d'emblee, le calme inhabituel de cette petite station si vivante nous frappa.

Renseignements pris, il n'y avait pas de train jusqu'a Chatswood !

Entretien des voies, comme cela se fait parait-il tous les ans, pendant la semaine situee entre Noel et le 1er janvier : beaucoup de gens sont en vacances...

La deception fut de courte duree car on nous annonca qu'un car faisait la navette de Hornsby a Chatswood, et que la nous pourrions prendre le train jusqu'a North Sydney.

Nous voila donc attendant le bus avec d'autres voyageurs... Il arriva peu apres, un grand et confortable bus, qui s'arretait a chaque arret du train, et qui nous emmena a Chatswood en une petite demie heure.

La il fallait prendre nos billets, car le car etait gratuit : la direction desirant nous dedommager ainsi du "trouble" occasionne par le manque de train.

Et nous voila dans le train, qui ressemble grosso modo a un train de banlieue francilien.

Trajet assez court, une autre petite demie heure. Et nous voila a North Sydney.

J'avais etudie auparavant le trajet pour nous rendre au couvent : pas loin avait dit Agnes, sauf que le plan ne mentionne pas les cotes...

Voila donc notre troupe legere en marche vers le couvent : deux jeunes enfants pleins d'ardeur, deux vieux... pardon : deux personnes du 3e age... moins remplis d'ardeur... et Agnes, toujours aussi dynamique.

A mi cote, nous eprouvames le besoin de nous arreter pour abreuver les enfants... et les bancs rustiques d'un abri bus nous accueillirent.

Notre famille devait representer un spectacle rassurant... comme aurait dit Victor (Hugo)... ("Spectacle rassurant, tout est lumiere, tout est joie"...) car une dame presque aussi vieille que nous, c'est a dire jeune encore...  s'arreta et nous donna, a Janine et a moi, un petit chocolat en forme de coeur...

Nous ne saisimes pas tout ce qu'elle nous dit, mais le coeur y etait... ce qui est doublement vrai.

C'est donc le coeur en joie et l'estomac satisfait... que nous poursuivimes l'ascension de cette grimpette... qui nous amena presque a la porte du couvent.

Vous connaissez la suite...

Le midi, Agnes avait repere sur Internet des restaurants et nous atterrimes finalement dans un grand espace ou se trouvaient des restaurants de tous pays... Quand je dis "restaurant"... le mot est sans doute exagere... On fait la queue, on demande ce qu'on veut, on paie (si, si...) et on trouve une table pour s'asseoir (quand meme...).

Les enfants ont choisi un fish and chips (poisson et frites). Pour notre part, entraines par Agnes, nous nous sommes laisses tenter par des plats japonais : excellente cuisine, tres raffinee... Bref, c'etait tres bon, et comme prix, nullement excessif. Il ne manquait qu'un petit rose bien frais... Mais on ne peut tout avoir...

 

Le retour se fit dans les conditions inverses de l'aller : train + car...

 

Il faisait un temps superbe.

Le lendemain, il tombait des cordes...

Ste Mary Mackillop, merci ! !

(et les sceptiques diront que c'est un pur hasard...)

 

Allez, a plus...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens