Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 05:10

... et je ne vous ai pas tout dit, notamment en ce qui concerne la circulation...

 

Globalement, les routes sont moins bonnes qu'en France. Il n'existe pas d'autoroutes urbaines autour de Sydney. Les routes sont chargees, coupees de feux rouges, ralenties sans arret par des reductions de vitesse car nous sommes en zone urbaine.

Donc, on ne va pas vite... ce qui m'arrange bien, sauf sur la Pacific Highway ou des camions enormes et longs roulent vite, forts de leur toute puissance et leur invulnerabilite... Face a de tels monstres, la petite Starlette d'Agnes (je rappelle : la voiture...) ne pese pas lourd !

Mais elle reste sagement a sa gauche et laisse asser les impatients...

Lorsque nous sortons de cette grande route, nous ne sommes pas en campagne, pas davantage en ville. Il ne s'agit pas de rues comme dans les villes car les maisons ne sont pas collees les unes aux autres.

Ce sont de grandes et belles proprietes, separees par des exterieurs imposants...  et qui se suivent le long de la rue, entourees de verdure et de fleurs.

De plus, les Australiens ont pris l'habitude de stationner de chaque cote de la route ou rue, ce qui oblige souvent les voitures a slalommer entre les voitures en stationnement, et meme a s'arreter pour laisser passer.

Mais tout cela se fait dans une ambiance "bon enfant"... loin des atmospheres fievreuses de chez nous.

Alors, ou est le probleme ? Il suffit de ne pas etre presse...ce qui est mon cas.

Il ne faut surtout pas oublier de franchir les ronds points par la gauche...

En fait, il faut bien integrer la chose la plus importante

ICI, ON ROULE A GAUCHE ! ! !

 

A plus...

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 03:51

Comme nous etions a la fete des voisins, Clovis et Sydney, qui vaquaient dans le jardin, sont arrives tout courant et m'ont lance :

-Viens vite voir, Papy... Une red back !

Moi qui sirotais tranquillement un bon vin de notre hote, je me demandais bien de quoi il s'agissait. Une red back... Quesaco ?

L'excitation passee, Clovis m'informa que c'etait une araignee... et qui plus est, une dangereuse !

Une araignee dangereuse dans ce jardin civilise ? Nous n'etions pas dans le bush... enfin... pas tout a fait...

J'avais compris une red black... une rouge et noir... mais apres verification, c'etait bien une red back : une araignee qui a le dos rouge. Ils me conduisirent devant un carton pose sur le sol. En me penchant, j'apercus une araignee qui s'activait sur sa toile.

Je degainai... mon appareil photo... et tentai de fixer sur la pellicule... enfin sur mon memory stick... cette bete dangereuse.

Mais elle s'agitait frenetiquement et j'eus bien du mal a la saisir... photographiquement s'entend...

La voici :

 

DSC06779.JPG

 

Brr... est-elle epouvantable...

Mais ne vous fiez pas : si sa piqure n'est pas mortelle, elle peut neanmoins causer des desagrements... serieux...

On voit bien son dos rouge.

Nous la laissames a sa vie d'araignee...

 

A plus...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 02:57

... J'avais envisage d'ecrire la totalite de mon article en anglais.

Mais... L'eussiez-vous compris ? Dans le doute... et aussi parce que mes capacites en anglais ne  le permettraient certainement pas... je n'ai garde que le titre...

Eh oui ! Conducteur en Australie ! Pour les petites courses, j'utilise la petite voiture d'Agnes,  aussi pour conduire et chercher Clovis ou Sydney, ou amener Agnes a la gare pour qu'elle se rende a son travail.

Alors la, attention ! Caution !... comme ils disent...

La premiere chose a savoir c'est qu'ils roulent a gauche, comme les Anglais et beaucoup d'autres Anglo-Saxons. Il parait que c'est la faute a Napoleon... mais il y a prescription, n'y revenons pas.

Facile direz-vous, il suffit de se mettre a gauche, et hue cocote !

Deuxieme element a prendre en consideration : les voitures sont conditionnees pour la conduite a gauche. Cela signifie que le volant se trouve a droite.

Bon... et alors ?

Alors ? Vous avez donc le levier de changement de vitesses a main gauche...

Si vous etes gaucher, no worries... comme ils disent, pas de probleme... Sinon, il faudra bien vous y faire. Une habitude ? Justement... En cas d'urgence, votre main droite cherche desesperement a droite un levier inexistant.

Dans ma voiture francaise, le bouton de clignotant est a gauche du volant, celui qui actionne les esssuie-glace est a droite. Dans la voiture a Agnes, c'est le contraire.

Quand je veux tourner a droite, la force de l'habitude aidant, je pousse le bouton de droite et l'essuie-glace se met en marche frenetiquement... ce qui n'est d'aucune utilite pour ceux qui me suivent...

Ce n'est pas tout : le retroviseur interieur se trouve a votre gauche. Ne le cherchez pas a droite, comme je le faisais au debut : vous ne verriez rien !

Donc, vous avez bien retenu, inutile que je recapitule...

J'ajoute pour finir que je m'assois regulierement a la place du volant en France, donc a gauche...

Decidement, nos habitudes sont bien ancrees...

Il faut donc conduire en integrant toutes ces donnees et etre capable de faire face a toutes les situations que l'on rencontre habituellement sur une route.

Inutile de dire que je fais tres attention, je ne vais jamais au dessus de la 3e, et que je limite mes deplacements au minimum...

De toutes facons, comme la vitesse est limitee a 50 ou 60 km/h sur les routes que j'emprunte, (en n'oubliant pas de les rendre a la sortie... of course...) cette petite vitesse ne me gene pas le moins du monde.

Comme ne disent pas les Australiens : qui va piano va sano... et va lontano...

 

Et voila... A plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 03:17

Dimanche 27 novembre, a peine arrives, nous etions invites avec la Famille Damay a la fete des voisins de l'avenue : au numero 2 exactement. 

Tous les ans, les proches voisins s'invitent chez l'un ou l'autre de 5 a 7 h pm. Il y a a boire et a manger.

  

 Ces photos vous donneront une idee de la fete.

 

  

DSC06772.JPG

 

 

 

DSC06770.JPG 

 

De la biere australienne... of course... et du vin australien... re-of course...

Bien entendu ma qualite de Francais me fit proposer du vin. J'eusse prefere de la biere car j'avais grand soif... mais comment refuser a des hotes aussi charmants ? Va donc pour le vin... un vin australien, tres bon mais qui me parut bizarre.

Mon hote, John, me demanda ce que j'en pensais. Je dis qu'il etait tres bon, il me montra la bouteille et je lus en tout petit il est vrai... 15 degres...

Oui, un vin de 15 degres... ce qui explique que je l'avais trouve... etonnant.

Je le lui fis remarquer... Very strong wine ! Tres fort ! Il en convint et s'absenta quelques minutes pour revenir avec une bouteille : du vin francais, de Pezenas exactement... Il fallut la deboucher et gouter ce vin qui etait excellent et un peu moins fort !

Il m'invita alors a visiter sa cave. Nous y sommes alles deux fois, la seconde avec un autre compere, comme l'indique la photo.

Il avait un cave fort honorable ou voisinaient les vins australiens et sud africains, car John etait d'origine sud africaine.

Il  me fit monter chez lui pour me fqire gouter un brandy... de derriere les fagots... des fagots sud africains car ce brandy en venait directement et affichait 20 ans d'age...

J'en bus une gorgee car je ne pouvais pas froisser mon hote... et j'apprehendais ce qu'il allait me proposer de gouter apres. Heureusement, on en resta la...

 

DSC06775.JPG

 

Et pendant ce temps, les mamies papotaient joyeusement...

 

Mais j'ai pris aussi une photo dans la cave de John : la voici :

 

DSC06778.JPG

 

John est a droite, a gauche un autre voisin dont j'ai oublie le nom, d'origine indienne.

A ce propos, il y avait la plusieurs nationalites reunies : en plus de l'Indien, des Francais, on trouvait des Sud Africains, des Neo-Zelandais, des Roumains, des Colombiens, des Allemands... et meme, je crois, des australiens... tous freres en humanite... citoyens du monde...

L'Indien parlait un peu le francais car son fils travaille a Paris et il y va assez souvent. Les Roumains, langue latine comme nous, baragouinaient aussi un peu le francais. Il me parla de Robespierre... Danton... Napoleon qu'il me dit adorer (I love Napoleon ! me dit-il...) Il me parla aussi de la dictature de son pays avant qu'il ne retrouve sa liberte...

Avec les Neo-Zelandais, de quoi avons-nous parle, je vous le demande ?

De la derniere coupe du monde de rugby... of course !

Ils m'ont avoue qu'ils se rongeaient les ongles vers la fin du match... car ils craignaient de se faire battre ! On leur a fait peur...c'est certain ! ! !

 

Notre hote, John, parlait aussi l'italien et melangeait l'anglais et l'italien : vino rosso...vino bianco...

 

Vers 7 heures pm, nous sommes rentres. Inutile de dire que nous avions soupe ! ! !

 

Une bonne soiree dans une ambiance excellente et tres detendue.

 

A plus...

 

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 22:40

Oui vraiment, ce fut un tres long voyage...

Depart le jeudi 24 d'Angers, le vendredi 25 de Roissy a 11 heures et des poussieres...Arrivee a Abou Dhabi 6 h plus tard. L'avion arrivait porte 35. Notre correspondance pour Sydney partait aussi de la porte 35. Qu'auriez-vous pense ? Comme nous : que nous n'aurions pas beaucoup de couloirs a arpenter...

Erreur funeste !

A peine sorti de l'avion qu'un couloir interminable s'allongea devant nous.

Je resume pour ne pas lasser : pour retrouver la porte 35 que nous venions de quitter, il y avait bien 2 km, et croyez que je n'exagere pas... En fait, je pense que nous avons fait presque un tour complet pour revenir sur nos pas et prendre la porte 35 par une autre entree.

Nous voici enfin dans notre second avion, un A340-600 (je precise pour les specialistes...) La, ce fut long... tres long... 14 heures d'affilee...

Nous avons mange presque tout le temps, si bien que nous fimes l'impasse sur le dernier repas, Pour notre estomac, ce devait etre le petit dej... On servit du poulet avec je ne sais trop quoi...

Bref ! J'abrege...7 h pm : Sydney en vue...

Douane, sans probleme... et nous voici a la sortie. Nous avons trouve Hugues et les enfants qui nous attendaient avec une impatience egale a la notre.

Retour a Wahroonga une heure plus tard, ou Agnes nous avait prepare une table fleurie et nous avons retrouve notre appetit  pour un en-cas leger.

La fatigue commencait a se faire sentir : 30 h sans dormir... ou presque... mais il a bien fallu que je dispute une partie de bataille navale contre Clovis...

En fait, c'est moi qui etais touche-coule...(e accent aigu... of course...)

Enfin le lit...

Le lendemain, reveil a 8 h. Les festivites pouvaient commencer...

La suite au prochain numero...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 10:07

Rassurons tout le monde : nous sommes arrives sans encombres a destination.

Des nouvelles plus consistantes sur le blog tres prochainement.

A plus...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 11:35

 

 

Je vous ai parlé du livre que je viens d'écrire et qui doit paraître en mars 2012.

 

Eh bien... voici sa couverture en exclusivité !

 

Vous voyez que je ne vous raconte pas d'histoires...

 

Et si vous voulez en savoir plus, sur google, vous mettez mon prénom et mon nom : vous saurez tout !

 

A plus...

 

 

 

 

couverture-livre-patois-de-la-Mayenne.jpg

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 07:02

 

Bientôt le grand départ... demain si je ne me trompe pas...

Si je ne fais pas d'erreur, demain nous montons dans le grand train qui nous mènera à Roissy... et vendredi dans le grand « navion »... qui nous véhiculera jusqu'au bout du monde... (un avion, deux navions...)

Ce sera alors la minute M... la seconde S...

Cela vous étonne que je choisisse ces expressions plutôt que... le jour J ou l'heure H ?...

On parle toujours du jour J... de l'heure H... et jamais de la minute M et de la seconde S...

Pourtant, sans secondes, pas de minutes, sans minutes, pas d'heures et sans heures, pas de jours...

Alors, reprenons le problème à la base et disons donc : c'est la seconde S !

Demain à 10 h 05 minutes, ce sera la seconde S !

A moins que le train n'ait du retard... comme cela arrive souvent... Dans ce cas, la seconde S ne sera pas 10 h 05, mais peut-être 10 h 05 minutes 26 secondes...

Cela change tout !

On devine que la seconde est un instant furtif et fugitif qu'il est difficile de saisir car à peine arrivée, la voilà déjà partie... Elle change tout le temps...

Quand on dit : c'est la seconde S, elle est déjà passée !

En clair, on ne peut jamais se trouver exactement à la seconde S !

Le problème est le même, quoique légèrement différent, avec la minute, puisqu'elle dure un peu plus longtemps que la seconde...

C'est sans doute pourquoi, afin de couper court à tous ces ennuis, on dit : c'est le jour J !

Lui au moins dure... toute la journée !

Alors, demain, c'est le jour J ! ! !

(A plus...)

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 08:04

 

 

Oyez, braves gens la complainte de la valise qu'on bourre à bloc pour qu'aucune place ne soit perdue...

(se chante sur l'air de « La complainte des infidèles »)

 

Bonnes gens,

Écoutez la triste ritournelle,

D'une valise en train

De se faire remplir,

Parce qu'on l'a remplie

Comme un lave-vaisselle

Et qu'on l'a bourrée

Inconsidérément...

 

Ne vous plaignez pas, les valises,

C'est nous qui vous transporterons,

Vous roulez, la chose est admise,

Mais c'est bien nous qui vous guiderons.

 

Sans valise, pas d' voyage ;

C'est vrai qu'on en a besoin,

Voyageurs sans bagages

Nous n'irions pas aussi loin...

(A plus...)

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 09:11

 

 

Ça y est : j'ai déposé auprès de mon éditeur le manuscrit de mon prochain ouvrage : « Causement, vieux languège et chansons de nos grands pères dans le Bas Maine ».

Le livre doit paraître au printemps prochain, c'est à dire vers avril 2012.


Je sais que les puristes me diront que le mot « manuscrit » est impropre, puisque, sauf de rares exceptions, les textes sont tapés à la machine et non écrits à la main.

Certains emploient donc gaiement le mot « tapuscrit »... puisque « tapé » à la machine …

Bref ! Qu'il soit manu... ou tapu... en réalité il a été transmis sur un CD rom...

C'est donc un cédéscrit... ou un romuscrit...

Vous avez le choix...

L'essentiel, est qu'il soit bien arrivé à destination et la chose est certaine puisque je l'ai remis « en mains propres »... sans pourtant demander à celui à qui je le remettais d'aller se laver les mains avant de le recevoir...

 

Maintenant, nous pouvons nous consacrer entièrement à nos valises...

 

(A plus...)

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens