Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 18:46

 

C'est ce que j'ai fait le lundi 28 novembre 2016. Ce jour-là, j'avais prévu de faire une dédicace de mon dernier livre « Troufion » au Super U de Villaines la Juhel.

Il y a un an, j'avais fait la même démarche pour le précédent livre, « Le candidat au certif ». Ce roman, qui se passe pendant l'année scolaire 1956-1957 dans une classe unique située dans le canton de Villaines, a rencontré un vif succès auprès des Villainaises et des Villainais. J'avais annoncé à la fin du livre qu'il comportait une suite racontant les aventures de mon personnage confronté aux joies... du service militaire. C'est le sujet de « Troufion ».

C'est pourquoi ils étaient présents pour ma récente dédicace, car, disaient-ils, « nous voulons connaître la suite ! »... A peine étais-je arrivé, n'ayant même pas eu le temps d'installer mes livres, que je dus en dédicacer un, debout devant la table... mais avec un grand plaisir.

Les lecteurs se succédaient et l'un d'eux me tint le langage suivant, qui m'étonna grandement.

-Avec des copains, nous avons cherché quelle commune du canton se cache derrière celle que vous avez appelé St Rémy sur Vergogne dans votre roman ! Et nous croyons avoir trouvé !

Vous pensez bien que je fus très étonné car j'avais donné ce nom au hasard, en prenant bien soin qu'aucune commune ne porte le même. Mon interlocuteur continua donc :

-Ce ne serait pas... Chattemoue par hasard ?... Ou alors... Villepail...

Il fut un peu déçu de ma réponse : non, ce n'était ni Chattemoue ni Villepail ! Je lui expliquai qu'aucune commune se cachait derrière mon nom d'emprunt.

Je trouvais la chose étonnante : des gens avaient disserté pour chercher quelque chose qui n'existait pas. Mais cela prouve qu'ils avaient apprécié le livre, et ils me l'ont d'ailleurs dit. Et ce n'était pas fini...

Un peu plus tard, se présenta un autre lecteur qui m'annonça tout de go :

-Je sais quelle école vous avez décrite dans votre livre. C'est l'école de Courtoux !

Je dus le détromper également. J'appris que l'école de Courtoux se trouvait sur une hauteur et qu'elle avait fermé depuis belle lurette. Mais dans les années 1950, elle fonctionnait.

Non, St Rémy sur Vergogne n'existe pas, disons-le tout net. J'ai choisi une commune fictive pour ne pas que les gens cherchent qui était instituteur dans les années dont je parle. Ce n'aurait pas été le bon. Cela ne les a pas empêchés de chercher !

Cela montre l'intérêt qu'ils ont pris à le lire. Aussi, si vous ne l'avez pas encore fait, allez dans votre librairie préférée et demandez « Le candidat au certif » ainsi que sa suite « Troufion », en précisant qu'ils ont été écrits par Gérard Nédellec et édités par les éditions Marivole.

Qu'on se le dise !

Allez, à plus !

Et pour que vous vous fassiez une idée de ce qu'est une dédicace, voici une photo qui me montre en pleine action... je veux dire... en dédicace. Cette fois, j'étais à la librairie France Loisirs de Laval.

 

 

 

Quand je vais à la rencontre de mes lecteurs...

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens