Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 04:17

DSC04726.JPG


Ce jour-la, l'animation dans les rues de Manly etait habituelle pour un debut janvier, periode de vacances scolaires... Sur cette photo prise a peu de distance du Wharf, la ou arrivent les bateaux qui font la navette Manly-Sydney, on apercoit au fond la colonne aux morts des guerres. A cote des soldats morts lors des deux dernieres guerres, j'ai eu la surprise de decouvrir deux noms de soldats morts lors de la guerre des Boers a la fin du XIXe siecle...
Nous etions le lundi 4 janvier, il pouvait etre 1 h pm...

Lorsque le bateau deverse sa cargaison de touristes, c'est a flots qu'ils prennent possession des lieux. D'aileurs les voici qui traversent la rue devant le Wharf... Avec de bons yeux, vous pouvez meme lire l'heure affichee au Wharf... et voir que je n'ai pas menti puisque l'horloge indique 1 h pile...

DSC04729



Tous ces gens se dirigent vers la plage situee a l'autre bout du Corso a environ 400 m comme je l'ai deja dit... Entre le Wharf et la plage, de nombreuses boutiques sont autant de pieges pour les bourses des Australiens qui a mon avis ne sont pas plates...

DSC04734

Cela deambule dans une joyeuse animation, le Corso est tres large et aucune voiture n'y circule.
Mais les magasins qui rencontrent le plus de succes sont sans conteste ceux ou l'on mange... Et ici, comme je l'ai dit, on mange a toute heure du jour... (pour la nuit, je n'ai  pas pu verifier...)
Voici enfin la plage ...

DSC04737

La journee terminee, les vacanciers vont pouvoir reprendre le bateau jusqu'a Sydney...

DSC04733

On se croirait vraiment dans n'importe quel port... breton ou autre...
(to be continued...)


Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 06:22

... Le suspense était a son comble et je ne veux pas vous faire languir davantage...
Je me rendis compte que les trois compères étaient revenus... Accrochs a la rambarde, ils regardaient vers moi.

Il fallait en avoir le coeur net... Courageusement, j'ouvris la porte et m'avançai vers eux, tout assurant mes arrères... Je n'en menais pas large... La peur se lit d'ailleurs sur mon visage...

DSC04686


Comme il ne manifestait aucun signe d'hostilité, Clovis voulut voir de plus près...

DSC04688


Devant cette situation Sydney vint voir lui aussi de plus près les deux autres qui étaient perchés sur le rebord du toit.

DSC04691

Ces pacifiques oiseaux ne désiraient que quelques croûtons de pain... Ce fut difficile car le pain ici est plutot mou... Nous leur donnâmes donc des morceaux d'un petit pain rond appele ici "roll"... et bientot le restant de la famille se présenta...

DSC04710

DSC04711

Vous aurez remarqué que la "marque" des oiseaux a changé... Il s'agit ici de petits perroquets aux couleurs trs vives qui sont venus aussi nous voir à la suite des cockatoos pour quêter un peu de pain... Je pense que leur nom est "lorikeet", en francais loriquet... L'un d'eux a bien voulu se laisser photographier de près... Le voici...

DSC04697

Nous étions le dimanche 3 janvier vers 10 h am. Il pleuvait toujours...
Les enfants ont été ravis de voir de près ces oiseaux qui n'avaient rien d'effrayant...

(to be continued...)

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 03:29

La matinee avait pourtant commence comme tous les matins. Rien ne laissait prevoir les evenements qui allaient se derouler. En ce dimanche matin, une pluie fine mais penetrante tombait d'un ciel bas et gris tandis qu'une chaleur moite vous collait a la peau.
Une journee a oublier... pensais-je...
Comme je me trompais...
J'ouvris la porte qui donnait sur le balcon afin de laisser entrer un peu de rraicheur... mais de fraicheur, il n'y en avait point...
Soudain, j'apercus devant moi, les deux griffes serrant la rambarde, a deux pas de moi, un grand oiseau blanc.
Un cockatoo...m'ecriai-je...
Eh oui, le grand cockatoo blanc, plus connu chez nous sous le nom de cacatoes a huppe jaune...
DSC04716

Nous avions mis une guirlande electrique que nous allumions le soir. Il se pencha et se mit a picorer une ampoule... puis une seconde...
Le temps d'aller chercher mon appareil photo, il etait parti. En moins de temps que nous avions mis pour les installer, j'enlevai ces guirlandes dont les ampoules multicolores semblaient des bonbons appetissants. Pendant que je procedais a cette operation, il revint, mais accompagne de deux autres congeneres... Les trois oiseaux se percherent sur le rebord du toit en me regardant enlever la guirlande.

DSC04682

L'un d'eux me regardait attentivement... et je sentis une sueur glacee qui me coulait dans le dos...
Je terminai febrilement mon travail, guettant du coin de l'oeil les volatiles qui voyaient partir leur casse-croute... L'un d'eux vint se poster juste au-dessus de moi.

DSC04683

Allait-il se jeter sur moi ?...

Bientot la guirlande fut entierement enlevee et je rentrai, tandis que l'un des trois se posta juste au coin du toit.

DSC04684

Voyant qu'il n'y avait plus rien a picorer, les oiseaux s'envolerent et disparurent dans les arbres voisins.

(a suivre...)

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 05:44
... ou ciels austraux... l'un et l'autre se dit ou se disent... bien que la premiere appellation soit la plus usitee.

Le ciel est le meme ici qu'ailleurs. Meme lune, meme soleil... quoiqu'a des heures differentes... Il existe quand meme dans la journee des moments ou nous voyons le soleil en meme temps, vous quand vous vous levez, nous quand nous allons nous coucher...

Meme remarque pour la lune. Avez-vous vu celle-ci ?

DSC04629

Et ici, pas de "clocher jauni" pour poser ce " point sur un i " dans le ciel... Ce soir-la, les couleurs du ciel etaient particulierement jolies et je n'ai pu resister au plaisir de vous les montrer. Des petits nuages floconneux dans un ciel d'un beau bleu. C'est ce que nous voyons du balcon de notre appartement.

Vers l'ouest, le soleil couchant embrasait le ciel...

DSC04636

... tandis que devant nous, vers le nord, des nuages d'un joli rose saumon  passaient...

DSC04632

Il est a ce moment environ 8h pm, puisque le soleil se couche officiellement vers 8h10. Certains soirs sont plus gris, moins colores.

Je sais que ce n'est pas typiquement australien... mais ce moment poetique etait destine a faciliter votre reveil en ce premier janvier 2010. Peut-etre certains se sont-ils couches tard... Ces belles images les aideront certainement a bien commencer la journee...

Bonne et heureuse annee a tous, que vos desirs les plus chers soient satisfaits, et que les forces de la joie dominent votre vie...
N'oubliez pas que notre vie est faite de ce que nous y mettons... comme aurait dit mon ami Pierre Dac...
Bonne annee
Bloavez Mad
Happy new year...

(a suivre)


Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 03:15
L'Australie ayant ete pendant des siecles isolee des autres terres, il est normal qu'on y rencontre des especes animales inconnues ou rares ailleurs.
C'est le pays des marsupiaux. Ces animaux possedent une poche abdominale, le petit nait dans un etat de developpement incomplet et il reste dans cette poche attache a la mamelle de sa mere jusqu'a ce qu'il puisse se nourrir lui-meme.
Bien evidemment le plus connu est le kangourou, mais il en existe bien d'autres, dont le wallaby (petit kangourou), l'opossum, le wombat ( marsupial a pattes courtes et qui creuse des terriers profonds), le koala, le bandicoot (petit marsupial qui ressemble a un rat et vit la nuit). D'ailleurs, le mot kangourou est d'origine aborigene et signifie tout simplement "animal", de meme que koala qui veut dire "pas d'eau"... 

On trouve encore 300 varietes de lezards, 140 varietes de serpents dont certains ont une piqure mortelle... Il  a aussi des araignees venimeuses, des meduses,  des scorpions...
Mais laissons cela et interessons-nous aux oiseaux. On en trouve 800 especes et ce qui nous a frappes a notre premier reveil est la quantite de chants d'oiseaux que l'on entend le matin. Parmi eux se detache le chant melodieux du kookaburra, appele aussi "laughting Jack" (Jean le rieur), ce qui vous donne une idee de son chant. C'est un oiseau de la famille des martins-pecheurs, mais si nous l'avons entendu, nous n'avons encore pas pu le voir. Un timide sans doute...
On rencontre aussi quantites de petits perroquets verts, des cacatoes et des perruches blanches. Moins sympathiques, La pie appelee "magpie", au gros bec  pointu, melange de pie et de corbeau...  Avec cela, familiere, venant meme si vous n'y prenez garde vous prendre le gateau dans la main... On en rencontre beaucoup... ainsi que des corbeaux dont le croassement est le meme ici qu'ailleurs...

En vrac : le dingo, chien sauvage, l'echidne ( avec  un acent aigu) petit mammifere  couvert de piquants comme le herisson, et au bec corne, l'emeu, le pingouin, l'aigle, l'ornithorynque...

Voila une belle cargaison pour le moment. Si j'en decouvre d'autres, je vous le ferai savoir.

To be continued...



Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 05:50

Depuis que nous sommes arrives, nous ne sommes pas encore alles a Sydney...
Il faut dire que jusqu'a present nos journees ont ete bien remplies... Nous envisageons de nous rendre a Sydney par le bateau qui part de Manly. Il y en a ainsi 5 qui font la navette Sydney-Manly environ toutes les 30 minutes, duree de la traversee.
Pour le moment, nous avons eu dimanche un apercu de la grande ville. En effet, comme je vous l'ai deja dit, Manly est situe de part et d'autre d'un isthme large d'environ 400 m et qui constitue le centre nevralgique de la ville. Vers la mer, l'isthme s'elargit et forme une presqu'ile dont l'extremite constitue l'entree nord de Port Jackson, le port de Sydney. Encore faut-il preciser que le port est forme de plusieurs coves, anses ou baies interieures.
Nous sommes alles a cette extremite et avions devant nous les gratte-ciel de Sydney dans le lointain.DSC04600


Voila ce que cela donne... Voulez-vous que je me rapproche ? No worries...

DSC04601


Vous pouvez apercevoir deux bateaux faisant la navette qui se croisent.
Plus pres ?

DSC04603

Ce n'est vraiment pas loin... Et si vous voulez encore plus pres, il faudra attendre que nous y allions... Cela ne saurait tarder...

DSC04604

L'entree du port, et donc l'Ocean Pacifique, se trouve vers la gauche.  A droite vous entrez dans la baie de Manly (Manly Cove). C'est ce paysage idyllique que decouvrit la Premiere Flotte en 1788 et on comprend le desir des passagers de  se reposer un peu apres huit mois difficiles de mer...

Cette extremite se nomme North Head, et celle qui lui fait face South Head... of course... On trouve dans cette presqu'ile les services de quarantaine (Quarantine Station, Restricted entry) pour ceux qui doivent etre places en quarantaine avant d'avoir l'autorisation de fouler le sol australien. Imaginez que nous fussions porteurs du virus H1N1... Nous aurions eu droit a l'hebergement dans cette charmante station... dont j'ignore si c'est payant ou non... Mais de grippe machin nenin...... point a l'horizon...

Nous avons fait le tour afin de decouvrir l'Ocean. En face de nous, loin loin loin... la Nouvelle-Zelande... et plus pres, de belles falaises que je vous laisse admirer :

DSC04606

N'est-ce pas joli ? On se croirait presque... a la Pointe du Raz... ou (pour ne pas faire de jaloux...)  au Nez de Jobourg...

Et la comme partout ailleurs, il y a des deniveles fort importants, des descentes vertigineuses et des rampes si abruptes qu'on se demande si la voiture va arriver en haut... Mais la voiture de Hugues est une "grosse cylindree" comme on dit, elle avale les cotes sans que nous nous rendions compte... (Pour les specialistes, c'est une Toyota Aurion). Elle est automatique, comme beaucoup de voitures, on ne doit pas sans cesse retrograder... J'ai ete seduit je l'avoue (par les paysages... mais aussi par la voiture automatique...)

Apres un episode pluvieux pour Noel, le soleil est revenu et la chaleur aussi.
27 degres... Bien...

Allez, je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous faire saliver...

Ci joint quelques rayons et quelques degres...

A suivre...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 05:26

Je vous avais promis de me renseigner sur le sens de cette expression.
Boxing Day est donc le 26 decembre, jour ferie.
Ce nom vient d'une coutume datant du XIXe siecle. Elle se pratiquait en Grande Bretagne et donc dans ses anciennes colonies. Les entreprises diverses, notamment les banques et la premiere qui en eut l'idee est precisement une banque, vers le milieu du XIXe siecle,  donnaient des cadeaux de Noel dans des boites (box... d'ou le nom...) a ses employes le 26 decembre.

Si Boxing Day tombait un samedi, le jour ferie etait recule jusqu'au lundi suivant...

There is a very good idea, is not it ?

Voila.... Service rapide... et soigne...
(a suivre...)

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 03:08

Une chose est evidente : Noel n'est pas fete dans le meme environnement  que dans nos pays.
Pour nous, habitues aux Noels froids et parfois neigeux, comme c'est parait-il le cas maintenant, du moins en Normandie ou la neige tombait "a gros flocons"... le climat australien lui donne un air different, un air de 14 juillet au mois de decembre... Il est peut-etre plus proche du premier Noel, celui qui a vu la naissance de Jesus et qui se passait dans un pays ou la neige est rare... voire absente... une nuit douce de Moyen Orient...
Quelques jours auparavant, on rencontre dans les rues des enfants qui jouent plus ou moins adroitement des Christmas Carols, a la clarinette ou un autre instrument. Les gens leur donnent quelques pieces et tout le monde est content.
 Dans notre quartier de Fairlight, quelques maisons sont illuminees le soir,  la nuit venue. Curieusement, elle tombe vite ici, bien que nous soyons aux jours les plus longs de l'ete... En effet, il fait nuit vers 8 h pm. En revanche, le jour se leve plus tot, vers 5 h am.
Revenons a nos illuminations...
Le soir du 24 decembre, apres le repas, Agnes nous proposa d'aller voir une rue situee a deux pas de chez eux et qui, parait-il, est brillamment illuminee.
Effectivement, elle est a cent metres...
Edwin street devient ainsi pour quelques jours le centre... non pas du monde quand meme... mais d'une animation surprenante pour une petite rue d'environ 500 m. Toutes les maisons qui la bordent des deux cotes sont decorees de guirlandes et decorations diverses. C'est l'ensemble qui produit un effet surprenant... Ce qui l'est plus c'est la foule qui se presse pour admirer. Ceci vous donne un apercu...

DSC04575

Des voitures viennent stationner assez loin et d'autres passent au ralenti pour admirer...

DSC04579


De nuit, avec le flash, je n'ai qu'une partie des decorations... et sans flash, c'est sombre... Mais je suis sur que vous me croyez sur parole...
Comme je deambulais, je vis une gamine affublee en Pere... ou plutot... Mere Noel... qui tenait une sorte de grande tirelire a la main, dans laquelle les gens mettaient des pieces et meme des billets. Je pensais que c'etait pour amortir les frais... Esprit typiquement francais...
Je  decidai de me lancer et d'un anglais approximatif je m'enquis de la raison de la chose. En realite, les fonds recueillis etaient destines aux enfants malades. Belle initiative, is not it ?
Lorsque nous sommes rentres, nous avons pu apercevoir notre balcon, lui aussi illumine... et je vous laisse admirer...

DSC04585

Oui, je sais... c'est un peu maigrichon... mais on fait ce qu'on peut... et comme l'a si bien dit le baron de Coubertin, l'essentiel est de participer...

Le lendemain 25 decembre, nous avons decide d'aller a la messe a l'eglise catholique de Manly. Je precise, car il existe d'autres eglises protestantes, anglicanes, baptistes... Certes c'est la naissance du meme Dieu qui y est celebree... Mais la messe, c'est a dire l'Eucharistie, n'est celebree que dans nos eglises catholiques.

C'etait la messe de 10 h 30 am. Le dimanche, il y a quatre messes a Manly : le samedi et le dimanche a 6 h pm, le dimanche a 8h30 et 10h30 am.

Dire que nous avons tout compris serait exagere... notamment le sermon qui nous passa a cent coudees... Mais a entendre les rires des paroissiens, nous  sentions que nous avions manque quelque chose d'interessant...

Toute la famille etait presente, mais rapidement les enfants sortirent avec leurs parents. Il faut avouer que c'etait un peu long pour eux...
Un petit orchestre de quelques jeunes interpretaient des Chrismas Carols, dont "Belle nuit, Sainte nuit" est le plus connu. Mais pas de "Entre le boeuf et l'ane gris..."

Ensuite il etait prevu d'aller pique niquer sur la plage pour satisfaire a la tradition locale. Mais Clovis ne se sentait pas en grande forme et nous avons pique  nique chez nous... (cela va mieux depuis...)

Le temps etait couvert le matin, la pluie est tombee l'apres-midi, une pluie assez forte qui a certainement chasse les pique niqueurs sur la plage. Et ce que vous avez vu a la tele montrant les gens sur la plage a Sydney a du etre pris avant la pluie... La tele vous manipule, braves gens... Il a d'ailleurs plu toute la nuit et meme aujourd'hui, une petite pluie intermittente alors qu'hier apres-midi elle etait forte. J'en sais quelque chose : j'etais dessous... Nous etions alles nous promerer devant la plage de Manly, deserte comme on s'en doute, mis a part des surfers indifferents a l'eau qui tombait... Mais on ne vous a pas montre ces images... Eh oui, il pleut aussi en Australie... heureusement...

Aujourd'hui, c'est Boxing Day, jour ferie legal... Et comme cela tombe un samedi, ferie de toutes facons, Hugues (et les autres sans doute...) ne travaillent pas lundi prochain pour compenser. Voila une habitude qu'il faudrait ramener en France...

La, je vous attends : vous esperez que je vais vous expliquer ce que c'est Boxing Day... Il faudrait que je le susse moi-meme... et les autochones consultes m'ont fourni des explications... compliquees a comprendre. Tout ce que je sais, c'est que cela n'a rien a voir avec la boxe... Promis, si je le sais je vous le dirai... Tous les magasins sont fermes les 25 et 26 decembre.
Demain dimanche, bien sur, c'est ouvert aux aurores...
Voila, Noel est passe... Apres la fete, adieu le saint... dit-on...

La vie continue...

(to be continued...)










Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 03:33

Aujourd'hui 24 decembre 2009, c'est sous une chaleur caniculaire que nous venons vous souhaiter un joyeux Noel et une bonne annee 2010.
Comme c'est la tradition, nous irons demain feter Noel sur la plage et pique-niquer ensemble. Nous essaierons de trouver un peu d'ombre car ici les UV sont tres eleves...
Un reste de tempete tropicale se prepare... parait-il... pour la fin de journee, cependant nous esperons pouvoir aller a la messe des enfants a 18 h a l'eglise catholique de Manly.

Bonne fete en famille a tous nos correspondants et lecteurs... et meilleurs voeux de bonheur et de sante pour 2010.
Merci a tous ceux qui nous donnent leurs commentaires avises sur le blog... N'hesitez pas a le faire...
Merci aussi a tous ceux qui nous ont envoye leurs voeux.

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 04:38

Je voudrais maintenant vous narrer brievement l'histoire de la premiere flotte qui arriva en Australie en 1788 et fut le point de depart de la colonisation.
En 1783,  Londres etait une ville de pauvrete et de desespoir pour beaucoup. Les cambrioleurs, pickpockets, mendiants en tous genres pullulaient et pour ceux qui etaient pris, la punition etait la mort, sauf exception. Pour ceux qui echappaient au gibet, il y avait la deportation en Amerique.
Mais les colonies americaines avaient obtenu leur independance en 1776, grace a la France, on ne le dit pas assez... Certes les Americains sont venus a notre aide en 1917 et 1944... mais si nous ne leur avions pas donne le coup de pouce indispensable en 1776, ils seraient sans doute restes sous la coupe de sa Majeste britannique... Il fallait que ces choses-la fussent dites.

Il etait donc devenu indispensable de trouver un autre endroit pour expedier les pauvres heres, loin de preference...
En 1770, le capitaine Cook avait decouvert l'Australie... enfin, un peu de l'Australie, puisqu'il avait touche terre a Botany Bay, legerement en dessous de Sydney, et pris possession de la terre au nom de son roi. Il l'avait appelee Nouvelle Galles du sud.
De retour en Angleterre, il avait vante les louanges de cette nouvelle terre dont on admit qu'il etait le decouvreur, bien qu'elle le fut 160 auparavant...
Voila une terre superbe pour une nouvelle deportation, riche d'apres Cook, et surtout lointaine...
C'est ainsi que le 13 mai 1787 une flotte de six navires quitta Portsmouth, transportant plus de 750 prisonniers, hommes, femmes, enfants, coupables du plus petit larcin au crime le plus crapuleux... 550 marins et soldat les accompagnaient avec femmes et enfants. Le commandement en fut confie au capitaine Arthur Philipp, qui avait deja fait ses preuves en transportant des prisonniers de Lisbonne au Bresil, alors qu'il servait la couronne portuguaise.
la flotte fit escale aux Iles Canaries, afin de s'approvisionner en fruits et legumes frais. Nouvelle escale d'un mois a Rio de Janeiro pour reparer les navires et embarquer du materiel ainsi que diverses varietes de plantes et graines pour leur futur territoire.
Le passage du Cap de Bonne Esperance se fit en octobre avec une nouvelle escale a Table Bay pour prendre des chevaux, moutons, chevres et poules.
Leur premier Noel depuis leur depart se passa au milieu de l'Ocean Indien. Ils arriverent a Botany Bay le 18 janvier. Les constatations de Cook s'avererent fausses, la terre etait inhospitaliere. Deception... S'aventurant un peu plus au nord, Philipp decouvrit la baie de Sydney, qu'il appela Port Jackson, le meilleur port du monde... dont je vous ai deja parle... C'etait le 26 janvier 1788 et depuis, cette date a ete retenue comme fete nationale australienne (L'Australian Day)
Pourtant, si le drapeau anglais flottait au vent, et si les officiers trinquaient a la sante de "Sa Gracieuse Majeste", rien n'etait regle... Les hommes, "convicts" et les autres, se mirent immediatement au travail  pour rendre l'endroit un peu plus habitable, et Philipp, promu gouverneur, l'appela Sydney en honneur du secretaire d'Etat Lord Sydney...
Le voyage avait dure 8 mois, les navires avaient parcuru 24 000 km. Durant ces longs mois, au cours desquels les hommes etaient entasses dans des conditions d'hygiene inexistantes, plus de 40 moururent, tandis que 7 bebes naquirent...
C'est alors que Philipp realisa l'enormite de la tache qui l'attendait... Beaucoup de prisonniers etaient trop vieux ou trop jeunes pour travailler, ou encore trop paresseux... Les conditions ideales vantees par Cook n'etaient pas au rendez-vous, les plantes et graines plantees ou semees ne pousserent pas, les chiens sauvages, les dingos, mangerent de nombreux moutons ou poulets.  Pendant deux ans, ce fut une lutte incessante pour survivre.
En juin 1790, une nouvelle flotte arriva a Port Jackson avec de nouveaux prisonniers et des provisions. La vie reprenait son cours...
Peu apres, la plupart des "convicts" furent liberes et recurent une parcelle de terre afin de s'installer avec leur famille.
La plupart sont devenus de respectables membres de la communaute...
Voila, vous en savez un peu plus sur l'Histoire de l'Australie...
(realise d'apres le livret d'Alain Boardman, illustre par  Roland Harvey, "The First Fleet", traduction... de Gerard Nedellec...)
To be continued...

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens