Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 10:27

 

 

 

Sigismond Laberlue était ce qu’on appelle couramment un farceur. Un marrant. Toutes les occasions étaient bonnes pour rire. Il n’avait pourtant que quatorze ans, mais il ne cessait pas de faire des blagues à tous ceux qu’il fréquentait. Au début c’est drôle, mais à la fin, cela pouvait être lassant.

Un jour, en rentrant de l’école, il dit à sa mère :

-  Il y a longtemps que l’on n’a pas mangé des mangroves !…..

Sa mère le regarda, surprise :

- Des mangroves ?…..Tu crois ?…..

- Puisque je te le dis !…..Tu devrais en acheter demain !

- J’irai chez…..chez le charcutier.

- Chez un charcutier acheter des mangroves !…..pouffa Sigismond. Tu n’y es pas ! Il n’y a qu’un boulanger qui puisse en faire !

Ses yeux pétillants de malice avaient convaincu sa mère qu’il mijotait encore une de ces plaisanteries dont il avait le secret. C’est qu’elle le connaissait, son oiseau…..

- J’en achèterai pour demain.

Et mon espiègle sortit en riant sous cape. Il avait entendu son professeur de géographie parler de ce mot. Il avait vaguement écouté son explication. Tout ce qu’il avait retenu, c’est que des mangroves, cela ne se mangeait pas !…..Mais le mot lui avait des sonorités harmonieuses et pleines de mystère. Il pouvait passer pour quelque préparation exotique.

A peine parti, la mère se précipita sur son dictionnaire. Elle prit le Larousse Universel en deux volumes datant de 1922 en se disant que ce mot datait certainement et ne figurait plus sur les dictionnaires modernes.

Pas de mangrove ! Manglier, mangonneau, mangora, mangouste, mangrone…Ah !…Voilà ! Mais on passait directement à mangue ! Un Focus de 1964 supprimait la mangora, genre d’araignée lisse, et ajoutait le mangoustan, fruit du mangoustanier, la saveur de la framboise dans la taille de l’orange….Humm !….Ce doit être meilleur que la mangrove ! se dit-elle.….Mais la mangrove brillait là aussi par son absence !

Le Petit Robert de 1993 lui fournit la clé de l’énigme : "Mangrove n.f. 1902 ; mot angl., du malais. Formation végétale caractéristique des littoraux marins tropicaux où dominent les palétuviers surélevés sur leurs racines. Les mangroves du sud de la Floride."

Rien de comestible dans tout cela ! Même en salade ! Ah ! Ah ! Mon gaillard, se dit-elle, je vais t’en donner moi, des mangroves !….

Elle avait été trompée plusieurs fois par notre espiègle et là, elle entendait bien prendre sa revanche !

Elle passa sa journée du lendemain à confectionner des espèces de tourtes individuelles dans lesquelles elle mit une farce de viande et petits légumes, sauf dans une qu’elle destinait à notre mangeur de mangroves…..Dans celle-là elle plaça bien à plat et en quantité des petits morceaux de foin coupés menus, ainsi que des bouts d’herbe comme celle qu’on donne habituellement aux lapins, et même de bois...  Elle ajouta on ne sait trop pourquoi une nouille cuite. Tout en confectionnant sa "mangrove" elle marmonnait toute seule :

_ Ah !…Monsieur veut faire une farce…..Je vais lui en donner, moi, de la farce ! Des mangroves à la farce !…..

Lorsque le plat fut terminé, on ne distinguait pas les tourtes entre elles. Seule la cuisinière savait par un petit bout de foin qu’elle avait laissé dépasser…..

Le soir, lorsque la famille, le père, la mère et les deux enfants, se mirent à table, elle laissa tomber négligemment :

- Aujourd’hui, je vous ai préparé des mangroves…..

- Qu’est-ce que c’est ? fit la petite sœur curieuse.

- Tu le demanderas à ton grand frère !…..Il aime cela.

Elle servit tour à tour chacun, en commençant par le père, et réserva la tourte spéciale à notre farceur, qui ne s’aperçut de rien.

- Hum…..fit le père, ça sent bon…..Je vais mordre directement dedans, ce sera plus facile.

- Moi aussi fit la gamine qui imitait tout ce que faisait son père.

A la première bouchée, ce furent des cris de satisfaction. Sigismond, qui avait regardé ces tourtes avec un certain scepticisme, se demandant bien ce que la mère avait bien pu mijoter, se décida à mordre dans la sienne, puisque tout le monde s’accordait pour reconnaître que c’était fameux.

La première impression fut…bizarre. Cela n’avait pas de goût….ou plutôt un goût de paille séchée….ou de foin…..ou de quelque chose d’équivalent. Il mâchait consciencieusement, persuadé qu’il allait trouver cela aussi bon que le disaient les autres. Il essayait vainement d’avaler, mais les petits bouts de foin prenaient possession de la totalité de sa bouche, provoquant une quinte de toux, si bien qu’au lieu d’avaler, il expulsa bruyamment la bouchée qui éclata en une multitude de miettes sur la table.

- Sigismond, voyons !….fit la mère qui essayait de prendre un air fâché, tu pourrais manger proprement !….

- Mais….Qu’est-ce que c’est que cela ?….toussa notre gastronome en culotte courte et en sortant de sa bouche des petits morceaux d’herbe et de bois. C’est dégoûtant !….De l’herbe !….Du bois !... Pouah !...

- Ma mon chéri, répondit suavement la mère, il ne faut pas s’attendre à trouver autre chose dans les mangroves !…..Estime-toi heureux de n’y point trouver de racines de palétuviers  !….

A ce moment, il sortit avec effarement le morceau de nouille que sa mère avait placé dans la préparation.

- Un ver !……fit-il, horrifié.

- Cela arrive parfois dans les mangroves…..Les vers adorent ce genre de formation végétale….

- Formation végétale ?…….Qu’est-ce que tu me racontes là ?…..Tu ne vas pas me dire que je mange une formation végétale ?…..

- Mais si, mon chéri, répondit la mère d’une voix angélique. C’est ce que tu voulais, n’est-ce pas ?…..Tu m’as bien dit que tu voulais manger des mangroves ?….Eh bien ! Sois satisfait !

- Mais…..Je ne savais même pas ce que c’était, des mangroves !…..suffoqua-t-il. J’ai entendu le mot hier au cours de la leçon de géographie. Je l’ai trouvé joli. J’ai voulu m’amuser un peu…..

- Je m’en doute bien ! C’est pour cela que j’ai voulu m’amuser moi aussi et te donner une leçon.

- Mais….les autres ?… Ils mangent la même chose que moi ?…

- Non bien sûr ! Ils n’ont pas dit qu’ils aimaient les mangroves, eux….Je leur ai confectionné de délicieuses tourtes avec plein de bonnes choses dedans….Pas de l’herbe….

- Je suis bien puni…..J’aurais mieux fait de me taire au lieu de vouloir me moquer de toi.

- Si tu en es conscient, c’est déjà bien. Faire des farces, ça va un moment. Mais à la longue, ça indispose. Allez, je ne suis pas si méchante que cela. Je t’ai fait une tourte aussi. Tu pourras ainsi faire la différence avec les mangroves et voir ce que tu préfères !….. 

 

Moralité... à vous d'en trouver une... Pour ma part je mettrai :


« Car c’est double plaisir de tromper le trompeur. » (La Fontaine)

 

Et si vous trouvez une moralité qui convienne, n'hésitez pas à m'en faire profiter !...

 

Allez, à plus !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens