Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 15:43

 

  Changeons de registre si vous voulez bien...

 

  Je vous propose aujourd'hui (une fois n'est pas coutume...) une œuvre de Sully Prudhomme...

Les yeux


Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Des yeux sans nombre ont vu l'aurore ;
Ils dorment au fond des tombeaux
Et le soleil se lève encore.

Oh ! qu'ils aient perdu le regard,
Non, non, cela n'est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu'on nomme l'invisible ;

Et comme les astres penchants,
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n'est pas vrai qu'elles meurent :

Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore,
De l'autre côté des tombeaux
Les yeux qu'on ferme voient encore.



René François Sully Prudhomme (1839-1907)

(Stances et poèmes 1865)

 

Nous l'apprenions à l'école autrefois. C'est beau, n'est-ce pas ? ... Mais mon esprit iconoclaste d'alors... s'était emparé de cette œuvre pour la détourner et en faire une parodie (oh ! que c'est vilain !...). Il m'a suffi de changer... d'organe... et le tour était joué.

Je vous la livre ... en demandant votre indulgence... et surtout pardon à Sully (Prudhomme)...



Les nez...



Rouges ou noirs, tous jolis, tous beaux,

Des nez sans nombre ont bu du vin.

Ils dorment derrière les tonneaux,

Rubiconds, enflés ou divins.



Oh ! Qu'ils soient devenus patates...

Non, non, vous n'y êtes pas du tout !

C'est d'ailleurs ce qui nous épate :

Dites plutôt des trognons de chou...



Et comme les piles électriques

Éclairent quand il y a du jus,

Les pifs s'allument quand le pinard pique,

Et s'éteignent quand il n'y en a plus.



Rouges ou noirs, tous jolis, tous beaux,

Ouverts à quelque immense barrique,

De l'autre côté des tonneaux,

Les nez qui rougissent se piquent...



Dites-moi celle que vous préférez ! ! !



Allez, à plus...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Josette 07/07/2014 16:30

Je prefere le premier poeme bien sur, quoique le deuxieme soit tres amusant.

Présentation

Recherche

Liens