Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 14:46

 

La récente proposition du ministre de l'Education Nationale de supprimer les notes à l'école rajeunit d'un seul coup le vieux retraité que je suis...

Au cours de ma longue carrière, j'ai connu des suppressions en tous genres...

Tiens ! Par exemple... Un arrêté du 23 novembre 1956 réaménageait les horaires des écoles primaires. J'étais jeune, frais et pas encore moulu... et vous pensez si je m'en souviens ! Cette décision a fait un certain bruit... Il était expressément dit que les devoirs seraient prévus et effectués pendant le temps scolaire. La circulaire du 23 novembre supprimait sans équivoque les devoirs à la maison...

Il était écrit :

« Six heures de classe bien employées constituent un maximum au-delà duquel un supplément de travail soutenu ne peut qu’apporter une fatigue préjudiciable à la santé physique et à l’équilibre nerveux des enfants. Enfin, le travail écrit fait hors de la classe, hors de la présence du maître et dans des conditions matérielles et psychologiques souvent mauvaises, ne présente qu’un intérêt éducatif limité. En conséquence, aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne sera demandé aux élèves hors de la classe. Cette prescription a un caractère impératif et les inspecteurs départementaux de l’enseignement du premier degré sont invités à veiller à son application stricte. Libérés des devoirs du soir, les enfants de 7 à 11 ans pourront consacrer plus aisément le temps nécessaire à l’étude des leçons. » Fermez le ban ! ! !

On aura compris : la suppression des devoirs à la maison ne dispensait pas de l'étude des leçons. Pas de devoirs, mais des leçons ! La grande question était la suivante : qu'est-ce qui diffère un devoir d'une leçon ?... Au cours des années suivantes, bien des instituteurs jongleront avec cette notion indécise et continueront à donner le soir des devoirs déguisés en leçons, avec la bénédiction des parents...

C'est vrai, quand on a bien travaillé toute la journée, quel besoin de donner encore des devoirs à faire à la maison ? Quel travailleur rapporte du travail chez lui en rentrant le soir ? Le peintre ramène-t-il une porte qu'il n'a pas fini de peindre ? Le mécanicien emporte-t-il une voiture à réparer ? Le mineur emmène-t-il son filon pour terminer l'abattage ? ? ? Le juge d'instruction prend-il chez lui l'inculpé dont il n'a pas fini l'interrogatoire ? Un paysan amène-t-il son champ dans sa maison le soir? Je vous le demande !


En ce qui concerne les notes... Je ne me souviens plus de l'année, mais un beau jour on a décidé de les remplacer par des lettres : A, B, C. A c'était bon ; B, c'était moyen ; C, c'était mauvais... enfin... insuffisant...

Et puis un autre jour, on a pensé que ce n'était pas assez précis. Alors, on a joué les prolongation : D... E... Là, vous aviez très bien pour A, bien pour B, moyen pour C, moyen-moyen pour D, et mauvais pour E...

Et puis il y a eu A+ pour très très bien, et A- pour bien seulement... Et la suite à l'avenant...

Et puis on a dit que A+ correspondait en gros à 20 et 19 (sur 20) ; A-, c'était 17 et 18 ; B+ correspondait à 15 et 16 ; B-, 13 et 14 ; C+, 11 et 12 ; C-, 9 et 10 ; D+, 7 et 8 ; D-, 5 et 6 ; E+, 3 et 4 ; E-, 1 et 2...

Et voilà, tout le monde était content car tout le monde s'y retrouvait...

Alors, dites-moi dans ces conditions, où était l'intérêt de supprimer les notes ? ? ? Qu'y avait-il de changé ?

Je vous le demande !

Mais attendons de voir quelle sera la décision ministérielle... De toutes façons, elle ne me concerne plus depuis... depuis combien de temps au fait ?... 23 ans ?... Déjà... Comme le temps passe ! ! !

Allez, gardez votre optimisme naturel, et à plus !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens