Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 03:23
Il existe en Australie une tradition plus qu'une habitude, que l'on rencontre en France aussi mais a un degre moindre : celle des "second hand shops", ce qui signifie au sens propre "magasins de seconde main". Il s'agit de magasins qui revendent des produits d'occasion et les meilleurs equivalents en France sont les magasins Emmaus (et n'oubliez pas le trema sur le u...)
Mais il y a une grande difference : en France, ils se trouvent en pleine campagne et n'ouvent que quelques apres-midis par semaine, sauf exceptions...  Ici on les rencontre en pleine ville et ils sont toujours ouverts.

La plupart du temps, ils sont geres par des organisations comme the Salvation Army (l'Armee du Salut)  ou l'Association St Vincent de Paul.

On y trouve vraiment de tout, en bon etat, parfois pratiquement neuf, et a des prix defiant toute concurrence, justement parce que les produits proposes ont ete donnes et non vendus.


DSC05311.JPG

Voici une vue du second hand shop St Vincent de Paul a Brookvale. C'est a peu de kilometres.

Il faut preciser tout d'abord une chose essentielle. Lorsqu'ils veulent se debarrasser de quelque chose qui ne leur plait plus, les Australiens le donnent. Pour cela, deux solutions :

1-ils le (ou la) mettent sur le trottoir devant chez eux, ceux qui passent savent qu'ils peuvent se servir : c'est fait pour cela. Inutile de mettre la pancarte : prenez si ca vous chante... Tout le monde le sait et ne s'en prive pas. Agnes et Hugues ont ainsi trouve des tas d'objets en parfaite qualite, qui ne deparent pas dans leur interieur. Cela a lieu deux fois par an, a date prevue et ne dure qu'environ une semaine. Nous y sommes actuellement.


DSC05313.JPG
Cela ressemble plus a un bric-a-brac... Dans ce cas, sans doute les meilleures pieces ont-elles ete prises des le debut... Car les specialistes sont a l'oeuvre des le depot sur le trottoir et les choses les plus interessantes sont enlevees rapidement... Et puis, je ne suis pas alle tres loin... Mais celui qui cherche l'occasion doit sillonner les rues en voiture avec un coffre vide...

2- ils le (ou la) donnent a des oeuvres caritatives comme celles citees plus haut.

Pourquoi ?

Lorsqu'un Australien veut changer (au choix : sa tele, une table, un buffet, des chaises, des lampadaires, sans oublier les jouets d'enfants, bref, tout vous dis-je...), plutot que de les jeter, ils preferent en faire profiter d'autres afin que l'objet retrouve une seconde vie a defaut d'une seconde jeunesse...

On ne jette pas uniquement ce qui est casse ou  ne fonctionne pas. On laisse a disposition... On trouve ainsi des lampes de chevet, des transistors, et qui fonctionnent ! Des teles aussi, mais nous n'avons pas essaye, parce qu'elles sont encombrantes. Sans doute des gens qui achetent un televiseur a ecran plat et qui se debarrassent de leur ancien poste trop lourd.

Le service des encombrants passe deux fois par an. Les particuliers peuvent donc se debarrasser de ce qui les encombre... justement. Et pour faire profiter les autres, comme je l'ai dit, ils mettent sur le trottoir quelques jours avant le passage des bennes destructrices... Car tout ce qui restera sera irremediablement reduit en miettes...
Inutile de dire que parmi ce fatras il se trouve aussi des objets inutilisables et bon pour la casse. Il faut donc trier, chercher, fouiller...

DSC05314.JPG

Une belle valise peut-etre.. pour un prochain voyage en avion... Elle semble en bon etat, mais je n'ai pas verifie, car des valises, nous en avons...
Une remarque de taille : les voitures qui sont stationnees le long du trottoir ne font pas partie du lot...

DSC05359.JPG

Voici d'ailleurs a titre d'exemple une tres petite partie des jouets que les enfants ont recuperes sur les trottoirs... Des jouets pratiquement neufs... ou ayant peu servi...

La seconde solution a aussi ses adeptes, mais dans ce cas il faut se rendre au magasin pour porter ce qui ne convient plus. Les second hand shops sont pleins de ces objets qui peuvent avoir encore une grande utilite. Le prix est des plus modiques. Un jouet pour les enfants coute 50 centimes de dollar... et pas un petit jouet... S'il est plus important, on peut aller jusqu'a 5 dollars, pour une petite voiture a pedales par exemple, qui marche !

Les livres sont tres prises, 1 dollar piece... Il existe quelques rares livres en francais.. trop rares... et j'ai trouve "Cesar", le troisieme de la trilogie de Pagnol (Marius, Fanny, Cesar), ainsi que "Jean de Florette". Vous pensez bien que je ne les ai pas laisses passer... et meme si nous les connaissions, nous nous sommes regales a leur lecture... Le plaisir etait double : lire Pagnol en Australie ! Lire egalement Maurice Druon, ses "Grandes Familles" et ses "Rois maudits"...

Ne pensez pas que ce genre de magasins soit reserve aux gens modestes. Il y avait l'autre jour au Second Hand Shop St Vincent de Paul une personne qui descendait d'une superbe Megane Renault noire toute neuve, interieur cuir...

L'inconvenient de ce genre de magasin est que l'on trouve des objets tellement peu chers qu'on se laisse tenter et vite envahir... On a toujours la solution de mettre ce qui a cesse de plaire sur le trottoir... et l'objet pourra retrouver une troisieme... quatrieme... jeunesse...

Nous sommes mardi 24, les bennes destructrices vont bientot passer. Hier des ferrailleurs particuliers sont venus avec des camionnettes et ont recupere toute la ferraille... Rien ne se perd !

(to be continued...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens