Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 15:15

 

Une autre histoire champenoise extraite de mon livre dont je vous ai parlé sur le grand-père champenois ?  Allons-y !

 

Un brave viticulteur champenois était parti à la guerre la fleur au fusil en 1939. Il fut fait prisonnier et envoyé en Allemagne où il resta cinq longues années. Employé dans une ferme du Wurtemberg, il n'y fut pas très malheureux, contrairement à ses frères de misère enfermés dans des stalags... Il eut le loisir de lier connaissance avec certains habitants. Ils n'étaient pas plus ravis que cela de cette guerre qui risquait de s'éterniser et qui au fil des années tournait à l'avantage des Alliés. Il put aussi apprécier les beaux paysages allemands.

Après sa libération, il avait retrouvé son exploitation et ses paysages champenois. Cependant, il désirait retourner un jour dans cette région d'Allemagne où il avait vécu cinq ans, revoir les gens qu'il avait connus et la ferme qui l'avait employé. Mais les années passaient et il y avait toujours quelque chose qui l'empêchait de partir : le temps et aussi les moyens...

Et un jour il prit sa retraite. Le problème du temps n'en était plus un... et il considérait avoir désormais les moyens matériels de faire ce voyage. Dans un premier temps, son épouse et lui décidèrent de se rendre dans le Bade-Wurtemberg afin de trouver une location pour un prochain séjour. Ils arrivèrent ainsi en Forêt Noire et un pasteur leur proposa une petite maison en bordure de la forêt. L'endroit était idéal pour son calme et plut aux Champenois. Ils demandèrent quelques jours de réflexion, promettant de donner leur accord dans une semaine.

Rentrés chez eux, ils étudient les documents qu'on leur a laissés et ne se souviennent plus avoir vu de toilettes dans cette maison. Y a-t-il des W.-C. dans cette maison ? La chose est importante, il convient de s'en assurer... Ils écrivent donc au pasteur, lui demandant s'il y a des W.-C. et où ils sont situés.

Le pasteur, bien qu'il maîtrise assez bien le français, n'est jamais venu en France et se demande de quoi il peut bien s'agir... Des W.-C. ?... Was ist das ?... Qu'est-ce que c'est ?... Il ne peut pas imaginer qu'il s'agit tout simplement des cabinets... en allemand, cela s'appelle « toiletten »... ce qui n'est pas loin de nos toilettes... mais notre Champenois n'a pas parlé des toilettes, mais des W.-C.

Après avoir bien cherché, il pense que W est l'abréviation de Wald (forêt) , et C celle de Kapelle, chapelle sans doute... Pas de doute : il s'agit de la chapelle de la forêt ! Ces gens sont très pieux et veulent pouvoir satisfaire leurs dévotions facilement et quand ils le veulent... Et s'ils ont écrit « les W.-C. » et non « la W.-C. », c'est parce qu'ils ne connaissent pas bien la langue allemande... Il prend donc sa plus belle plume et leur envoie cette lettre :

 

« Madame Monsieur, votre désir de savoir où de trouve la W.-C. vous honore et montre la profondeur de vos sentiments les plus intimes. Je n'ai personnellement jamais utilisé cet endroit privilégié car il est hors du territoire de ma paroisse. Croyez que je le regrette...En revanche, je peux vous dire qu'elle est très fréquentée.

La W.-C. est située à environ 5 km de la maison où vous habiterez, au milieu d'une forêt de sapins. Vous pourrez vous y rendre en voiture, une magnifique route forestière y conduit. Cependant, si vous n'êtes pas trop pressés, je vous conseille d'y aller plutôt à pied par un chemin ombragé propice à la méditation.

La W.-C. est ouverte les mercredis, vendredis et dimanches bien entendu, dès 8 heures. D'ailleurs, une cloche tinte pour annoncer l'ouverture cinq minutes avant. Je vous conseille d'y aller le dimanche de préférence ; ce jour-là, vous serez accompagné à l'orgue. L'acoustique est excellente et vous découvrirez tous les sons, même les plus variés.

Dans un souci de confort les responsables de la W.-C. ont fait recouvrir les sièges de velours rouge bordés de lisérés verts. Sur chaque siège, vous trouverez des feuilles de papier qui vous aideront à suivre la cérémonie. Pour éviter le gaspillage, on conseille de remettre les feuilles après utilisation car vous ne serez pas seuls, et d'autres viendront après vous. La W.-C. peut accueillir en effet 80 sièges, ce qui est peu. C'est pourquoi je ne peux que vous conseiller d'arriver en avance sinon vous risqueriez de rester debout, ce qui est très inconfortable vous en conviendrez. Certains ont évoqué la possibilité de retenir son siège à l'avance, mais il a été rétorqué que la W.-C. est ouverte à tous, même à ceux qui viennent d'ailleurs et dont le besoin les amène jusque là, ce qui est votre cas.

J'espère, Madame, Monsieur, que ces renseignements vous donneront toutes satisfactions et vous permettront de prendre vos dispositions en conséquence.

A bientôt et bonnes vacances !

Avec mes salutations les meilleures,

Pasteur Horst Muller Bansen »

 

Sans commentaire... et à plus !...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens