Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:10

 

 

 

 

Georges Boulanger est né à Rennes en 1837. En 1886, il était ministre de la Guerre. Beaucoup comptaient sur lui pour reprendre l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne. On le surnommait "le général La Revanche", ou encore "le Rédempteur de la France". Ni plus, ni moins…..

C’était l’époque où la revue du 14 juillet se déroulait à Longchamp. Cette année-là, les Parisiens étaient venus nombreux applaudir leur nouvelle idole. Le soir, ils allaient au caf’conc’ (café concert), notamment à l’Alcazar, où Paulus chantait son dernier succès : "En revenant de la revue". Les plus anciens s’en souviennent certainement car on l’a chanté bien longtemps après. Paulus, c’était la super vedette de l’époque. Il faisait partie des "gambilleurs", un genre du caf’conc’ qui en comportait plusieurs.

Les paroles de la chanson disaient « ….Moi, j’faisais qu’admirer not’ brav’ général Négrier ». (un général qui s’était illustré pendant la guerre de 1870-71, chose rare…..)

Pris d’une inspiration géniale, il remplace le nom de Négrier par celui de Boulanger. Ce fut un triomphe. Il dut reprendre sa chanson une seconde fois, sous les acclamations de la foule. C’est ainsi que cette marche joyeuse et typiquement franchouillarde devint en quelque sorte l’hymne des déçus de tous bords (il y en avait déjà !….Si, si….)

La critique s’empara de cette modeste chanson. Anatole France écrivit dans "Le Temps" : « ….et comme Boulanger rime avec admirer, c’est l’hymne des braillards, c’est la Marseillaise des mitrons et des patronnets, des bobines et des calicots qui pensent régénérer la France. » Et toc !

Jules Lemaître, plus pondéré, estimait que c’était "une excellente chanson populaire, d’une grosse verve, aisée et copieuse".

Et not’ brav’ général dans tout cela ?….N’ayant pas osé franchir le pas qui l’aurait amené à la présidence de la République, il se suicida "comme un sous-lieutenant", selon le mot de Clemenceau, sur la tombe de sa maîtresse.

(A plus...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens