Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 01:52
... d'un plus petit que soi... disait La Fontaine. Je dirai simplement qu'on a tous besoin les uns des autres, a un moment ou un autre... Savoir rendre service... si vous voulez qu'un jour on vous rende la pareille...

L'autre semaine, Janine et moi etions alles a Warringah Mall. C'est un immense centre commercial situe a Brookvale, a peu de kilometres d'ici. On y trouve de tout sur deux ou trois niveaux. Pour y entrer, c'est facile. Pour en sortir...

Agnes nous avait conduits et nous etions donc entres tranquillement. Elle nous avait indique ou se trouvaient les bus pour rentrer. Il suffisait de sortir par la ou nous etions entres. Rien de plus facile !
Nous avons deambule un peu, prenant a droite, a gauche, tout droit, regardant ici et la... Il suffirait de refaire le chemin inverse pour nous retrouver.

Apres une bonne heure de flanerie, nous etions arrives a l'autre extremite... enfin... a une extremite... Demi tour a droite ! Et nous voila sur le retour. A la premiere bifurcation, nous ne savions deja plus par ou nous etions venus. A droite ? A gauche ? Nous aurions du semer des petits cailloux comme le Petit Poucet... ou du moins bien regarder par ou nous passions. Mais nous etions loin d'imaginer la complexite du centre...

"Je ne me souviens pas etre passee par la ! " disait Janine. J'acquiescais en silence... Apres avoir tournicote pendant un bon moment, nous decidames de sortir par la premiere sortie que nous trouverions. L'ennui ici, c'est que les issues n'etaient pas designees comme chez nous, par exemple "porte est"... ou ouest... Rien de rien ! Tout etait fait pour que le quidam se perde.

C'est ce que nous avons fait !

Noous sommes donc sortis, mais dans une direction completement opposee... mais nous ne le savions pas... et nous nous sommes retrouves sur une rue inconnue. Avec mon sens de l'orientation habituel, je  decide qu'il faut aller a droite. Et nous voila partis bravement, sous le soleil qui chauffait deja, bien qu'il n'etait guere plus de 11 h am.

Au bout d'environ 800 m, comme nous ne voyions rien de connu, j'avise ne dame qui venait en sens inverse poussant un landau. Je lui demande ou se trouvait l'arret des bus pour Manly. Elle me designe la direction opposee, celle d'ou nous venions... Demi-tour, gauche... pour changer... et nous faisons le chemin inverse. Au bout d'1 km environ, toujours rien, pas la moindre trace d'un bus ou d'un arret de bus ! 

Nous envisageames de prendre un taxi. Encore aurait-il fallu qu'il y en eut ! Nous sentions nos jambes flageoler...
Soudain, alors que nous commencions a desesperer, je vis une dame qui entrait dans sa voiture, un gros 4x4 Mercedes.
Je m'approchai et lui demandai ou se trouvait l'arret de bus pour Manly... Elle me regarda, m'indiqua une direction, et dit soudain :
-Voulez-vous que je vous conduise ?
Je lui expliquai qu'en realite, nous allions a Fairlight... Cela me genait un peu, et en meme temps me plaisait bien... Cela nous evitait une attente plus ou moins longue, un trajet jusqu'a Manly, une nouvelle attentre, un autre trajet jusqu'a Fairlight, en tout pas loin de deux heures...
(bien sur, tout cela en anglais... parfait pour la dame, approximatif pour moi... Mais l'essentiel n'est-il pas de se faire comprendre ?)

Et nous voila Janine et mois dans le gros 4x4 Mercedes... La dame programma l'adresse que je lui indiquai sur son GPS et en route !

Nous discutames... Elle venait de passer quelque temps en France... Paris... Ah ! Paris !... J'essayai de lui faire comprendre que Paris n'est pas toute la France...

Bref, un quart d'heure plus tard, nous etions rentres a la maison, alors qu'en bus, avec les changements, nous en avions pour pres de deux heures comme je l'ai explique...

Voila un exemple de la serviabilite australienne. La dame n'habitait pas du tout dans le coin puisqu'elle nous a dit habiter Freshwater, un peu au nord de Manly.

Moi aussi il m'est arrive de rendre ainsi service a quelqu'un qui etait un peu perdu, de le ramener chez lui.

Comme disait toujours le fabuliste : "Un bienfait n'est jamais perdu..."
Ce n'est pas obligatoirement celui que vous avez aide qui vous le rendra, mais un inconnu...

(a suivre...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Christian & Mireille 28/03/2010 18:31


Nous avions oublié qu'il faut signer même quand nous nous sommes identifiés dans le logiciel !
Ici le Carnaval du Lac a bénéficié d'un temps clément autour de chars superbes !
Et faute de soleil, les forsythias éclatants de leur fleurs jalonnent tout le quartier.
A+
Christian et Mireille


Christian & Mireille 21/03/2010 17:19


Quand on pense à votre serviabilité généreuse, ancienne et toujours actuelle à tous les deux, vous ne devriez pas vous trouver trop souvent en peine, comme les héros de nombreux contes type Les
Musiciens de Brême ! Bien amicalement.


Présentation

Recherche

Liens