Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 07:43

 

 

Eugène René Poubelle est né à Caen en 1831. Après des études de droit à l’université de Caen, il devint professeur de droit tout naturellement. Après la guerre de 1870 qui sonna le glas du second Empire, il fut nommé préfet de l’Isère.

En 1883, il est nommé préfet de la Seine. A cette époque, le ramassage des ordures posait toujours un gros problème car pendant des siècles, les Parisiens ont jeté leurs déchets dans la rue comme cela……Un détail : c’est grâce à cette mauvaise habitude, les déchets s’étant fossilisés, qu’on a pu connaître les habitudes alimentaires de nos ancêtres…..Ceci compense cela……

Et pourtant, ne croyez pas que les rois n’ont rien fait pour la salubrité de Paris ! 700 ans avant Poubelle, Philippe Auguste décréta que les rues de Paris seraient pavées. Quatre siècles plus tard, seules la moitié le seront…..

En 1506, Louis XII décida d’apporter sa contribution. Les ordures seront ramassées par les services royaux. Bonne idée ! La suite l’est moins….Une taxe sera levée pour couvrir les frais, taxe qui s’ajoutera à celle qui financera l’éclairage des rues. Cette “ taxe des boues et des lanternes ” rencontra une belle unanimité….contre elle. On n’en reparlera plus, pas plus que du ramassage des ordures.

Paris est alors plus que jamais la ville de boue comme la saluera Rousseau. Signalons que Lutèce vient du latin lutum, qui signifie boue. Déjà !….

En 1799, une ordonnance de police oblige les Parisiens à balayer devant leur porte. Les travaux du baron Haussmann modifieront sensiblement et dans le bon sens le paysage parisien. A la même époque, les découvertes de Pasteur vont sensibiliser les gens à l’hygiène.

C’est dans ce contexte que Poubelle arriva à Paris. Il s’émut de cette situation et décida d’y mettre un peu d’ordre. C’est ainsi que le 7 mars 1884, un décret obligea les propriétaires d’immeubles à “ mettre à la disposition des locataires un récipient commun - ou plusieurs - pour recevoir les résidus du ménage. ” J’ajoute qu’il avait prévu la taille et la contenance des boîtes, et rendu obligatoire trois récipients pour opérer ce qu’on appelle maintenant le tri des déchets : un pour les ordures ménagères proprement dites, un autre pour les papiers et les chiffons, un troisième pour le verre, la faïence ou les coquilles d’huîtres. Très important, les huîtres !…..

Hélas ! Ce point du règlement fut peu ou mal suivi et le tri des déchets devra attendre plus d’un siècle pour être appliqué. Et encore !……Certains traînent encore des pieds…..ou de la poubelle……

Toujours est-il que les Parisiens appelèrent ces boîtes des “ poubelles ”, sans imaginer que de nos jours ce nom serait tellement passé dans les usages qu’on a complètement oublié celui qui en fut à l’origine.

Rendons au préfet Poubelle ce qui lui appartient !…..

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens