Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 23:24

Votre oeil exercé aura remarqué que je vous ai laissés une quinzaine sans nouvelles du blog... Il y a une raison à cela. Non, je ne suis pas allé au festival de Cannes... Cependant, il y a bien une histoire de canne... que je m'en vais vous narrer...

Voici exactement un mois, j'ai senti une douleur à la jambe gauche, celle qui m'avait déjà posé un problème il y a 9 ans... Cela s'était terminé par l'opération d'une hernie discale. Et voici que la douleur de la sciatique que je ne connaissais que trop revenait... insidieusement. Je pouvais marcher certes, mais pas rester assis... Situation délicate... Sciatique simple... mais sciatique quand même... Ceux qui sont passés par là connaissent...

Sur les conseils d'Agnès je décidai de consulter un médecin acupuncteur qui pratiquait la médecine traditionnelle chinoise. En réalite c'était une femme charmante d'origine chinoise et qui parlait anglais avec un accent chinois...
Inutile de dire que je ne comprenais pas grand chose à son discours. Heureusement Agnès m'a accompagné pour la première séance. Après un interrogatoire serré... elle me fit allonger sur une table et me voilà parti pour la première séance. Il en avait été prévu 5.

L'acupuncture, vous connaissez, je n'insisterai donc pas. Ensuite, elle me massa longuement, me posa des ventouses aux endroits sensibles. Re massage... La séance dura une bonne heure et demie... Ces soins effectués avec  rigueur et professionalisme me soulagèrent un peu. Elle me dit qu'au bout de 5 séances, je ne sentirais plus rien...

J'avais une séance tous les deux jours, même le dimanche... Mais voilà qu'au bout de la 2è séance, les douleurs devinrent plus fortes. La 3è séance n'améliora rien, pas plus que la quatrième. Devant cette situation, la praticienne me conseilla de consulter un médecin généraliste et de faire des radios.

Il était plus simple de se présenter aux urgences de l'hôpital de Manly. Je ne pouvais rester assis et aux urgences je risquais d'attendre un moment avant qu'on s'occcupe de moi, chose normale pour des urgences ou l'on traite justement les... urgences en priorité.... Etais-je une urgence ? Certes non, avec une sciatique... Mais comme je souffrais... beaucoup... l'urgence consistait à me soulager... Agnès alla en éclaireuse signaler ma situation. C'est ainsi que je fus reçu dès mon arrivée et qu'on me donna de quoi m'étendre. Je n'eus pas à attendre longtemps : une sympathique jeune femme medecin se présenta, et après avoir écouté mes explications, traduites par Agnès... of course, elle me dit qu'on allait me soulager rapidement. C'etait déjà ça...
J'ai su après qu'il s'agissait d'une doctoresse car rien dans sa tenue le l'indiquait. Un badge à la ceinture... qui tournait au vent... impossible à lire...

Peu après une autre femme arriva et me fit avaler deux gros comprimés... puis un plus petit, et j'attendis. Au bout de quatre heures, le médecin revint, ainsi qu'une kiné qui me fit lever. Couché, je n'avais pas mal, mais debout, c'était une autre paire de manche ! Quant à marcher... Pourtant, elle me fit grimper un escalier... je me demande bien pourquoi car je n'avais rien à faire à l'étage supérieur... Devant mes grimaces de souffrance, elle me dit qu'on allait me garder une nuit afin que je reparte... guéri.... enfin, soulagé. C'était une bonne chose...

J'avais averti en temps utile mon assurance, je pouvais donc supporter les frais d'une hospitalisation... qui sont assez élevés...

Les comprimés succédaient aux comprimés, à horaires fixes... On m'avait trouvé un lit dans une chambre ou j'étais seul. Après un repas... australien, que j'avalai de bon appetit car je ne souffrais plus et que l'appétit était revenu, je passai une bonne nuit, ponctuée de comprimés... à heures regulières.

Le lendemain matin, apres un breakfast apprecié, une autre doctoresse vint et me prescrivit une ordonnance. Je pus sortir le midi, Agnès étant venue me chercher.

Mais, pensez-vous... ou est la canne ? J'y viens ! La kiné m'avait demandé si je voulais une canne pour m'aider à marcher. Pourquoi pas ! Si cela peut me rendre service... C'est ainsi que je quittai l'hopital sur trois pattes... si j'ose dire...

Je me souviens d'une personne d'au moins 85 ans... minimum.... à qui on avait recommandé de s'aider d'une canne, et qui avait répondu : une canne ? ... mais c'est pour les vieux !...

Deux jours plus tard, la douleur avait pratiquement disparu. J'ai pu reprendre mes activités : conduire et rechercher Clovis à l'école... entre autres... sans oublier les courses chez Coles, mon magasin préféré... avec la canne... of course !

Et voilà comment le souvenir que je ramènerai d'Australie.. sera une canne... que j'utilise à chaque sortie... Un vrai festival ! J'aurai aussi le souvenir de gens sympathiques qui font tout pour vous aider et vous soulager. Mais en quittant l'hôpital, après les avoir bien remerciés, j'ai fait comprendre que je leur disais au revoir... et non à une autre fois !...
Sans blague !...

(A suivre...)


PS : Je viens de prendre connaissance de l'article écrit par un concurrent sur son blog... Il raconte sa version de ma crise de sciatique... avec tout l'humour qu'on lui connaît... Qu'on se rassure : il n'y est pour rien ! Je suis quand même capable d'avoir une crise de scatique tout seul ! A part cela, ce qu'il écrit est vrai... Même qu'il faudra que je me ménage... ou qu'on me ménage...

Bref... Si vous voulez en savoir plus, pour ceux qui n'auraient pas l'adresse de son blog, la voici :

www.afrenchfamilydownunder.over-blog.com


Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

G et JB 04/03/2010 16:22


Que d'aventures ! et narrées par des différentes personnes ! C'est encore mieux !
Nous pensons d'autant plus au "handicapé" propriétaire de la canne que, même en restant en France, nous avons, nous aussi, notre "handicapé" : JB s'est cassé à nouveau, cette fois l'omoplate gauche
; en voulant prendre le tire-fesses, il a été déséquilibré et paf ! sur la neige verglacée.
Vous ne nous parlez que très peu de vos activités, à part les courses, les visites chez le docteur ou à l'hôpital, les allers et retours à l'école, quelles sont vos distractions ? Quelles
sont-elles pour les Australiens ? Nous avez-vous parlé de leur rythme de travail, de leurs vacances ?
A +


Françoise et Alain 28/02/2010 16:02


Bonjour à vous,

Nous espérons que cette sciatique n'est qu'un mauvais souvenir, vous avez bien été soigné c'est le principal, bon rétablissement.
Quant à la canne il me semble connaitre la même personne de "85 ans" qui aurait prononcé cette phrase !!!!
Amitiés à partager
Françoise - Alain


Christian & Mireille 27/02/2010 18:13


Espérons que votre séjour n'aura pas d'autre occasion de souci ! Bonne santé à tous les deux en ayant la prudence qui s'impose !
Merci pour les indications sur les secondes mains...
Le blog concurrent nous permet un nouveau regard. C'est gentil à vous enfants d'avoir autorisé cela et nous apprécions humour et photos !


Présentation

Recherche

Liens