Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 07:36

 

Enfin... voici la suite de l'histoire dont vous avez pu lire le début il y a... un moment. L'ordinateur est réinstallé, tout fonctionne...

 

Le diable riait de plaisir.

- Ils s'étonnent après cela de n'aboutir à rien de positivement concret : c'est le contraire qui serait étonnant ! Ils tâtonnent comme des néophytes, ils n'osent pas prendre les décisions que tout le monde attend : magnifique ! Les électeurs n'y comprennent plus rien. Ils sont désabusés, découragés, et la plupart ne se déplacent même plus pour voter. Quel beau spectacle ! Et au lieu de stigmatiser une telle attitude, on appelle ces gens qui se mettent hors jeu, les abstentionnistes, "le premier parti de France" ! De quoi les rendre fiers ! Je me régale ! C'est vrai, j'ai semé le vent, je récolte la tempête. Le résultat dépasse mes espérances. C'est la pagaille, du sommet à la base. Et personne n'est fautif ! Personne ! Chacun a sa solution mais n'ose pas l'appliquer de peur de déplaire, car leur seul but est d'être réélu. L'intérêt général......... personne ne s'en soucie ! On tire à hue, on tire à dia, le char de l'Etat s'enlise dans des affaires bourbeuses. L'argent dirige le monde. Ah ! Je l'avais bien dit : tout se vend mais tout s'achète ! Et moi le diable, je tire les ficelles, je mène la danse, j'orchestre cette magnifique cacophonie. Lorsque les gens en auront bien assez, tout va exploser, je n'aurai plus qu'à ramasser les morceaux !

Le diable aurait bien fait une pirouette de plaisir s'il avait pu. Il n'avait plus qu'à surveiller du coin de l'œil la suite des événements.

- J'aimerais bien changer un peu maintenant. Acte deux : un journaliste !

Il s'introduisit dans un journaliste de télévision avec la même facilité. On est le diable ou on ne l'est pas ! Il put ainsi au bout de quelques jours se rendre compte de leur rôle ambigu. Il était ravi ! Lorsqu'ils invitaient un homme politique pour le questionner, ils le mettaient d'abord mal à l'aise en lui rappelant des comportements dont l'invité n'était pas très fier et qu'il s'efforçait d'oublier, puis le déstabilisaient par des questions insidieuses, faussement naïves. C'est comme si vous parsemiez le sol de votre maison de peaux de bananes avant d'accueillir un hôte ! Le diable jubilait. Leurs commentaires ne relevaient que les éléments de discorde, leur attitude était polémique, négative. C'était le règne de la petite phrase assassine qui, sortie de son contexte, n'a plus le même sens.

- En ne soulignant que le mauvais côté des choses, ils ne se rendent pas compte, les sots, qu'ils agissent finalement pour moi..... mais contre eux..... et contre tout le pays. Ils adoptent une attitude narquoise, ironique. Il ont l'air de se moquer de tout le monde, de leurs invités mais aussi des téléspectateurs qui veulent être informés, pas déformés. Ils discréditent le monde politique. A qui cela profite-t-il ? A moi ! fit-il avec un énorme rire diabolique......Ils démolissent et personne ne s'en rend compte. Mais.... Tous ne sont pas aussi démoniaques ! Certains sont trop gentils, pas assez agressifs ! Il va falloir y mettre bon ordre !

Le diable se glissa ensuite dans un patron de télévision. Il put constater avec plaisir la dégradation de la qualité des programmes. La violence était omniprésente, le sexe, roi. Le sang coulait sur toutes les chaînes.

- J'ai réalisé une belle affaire lorsque j'ai introduit l'argent ! fit le diable. Voilà des siècles que cela dure, et ça marche de mieux en mieux. Les hommes sont presque aussi forts que moi....pas tout à fait quand même, puisque c'est moi qui conduis le bal. Il y a quelques années, les bonnes émissions étaient monnaie courante...... Décidément, je ne peux pas m'empêcher de parler d'argent ! La télévision instruisait en distrayant. Quelle horreur ! Maintenant, elle n'instruit plus, elle distrait encore moins, mais elle rapporte ! J'ai introduit ce qu'ils appellent "l'audimat" : quelle merveilleuse chose ! Pour qu'une émission dure, il n'est point besoin qu'elle soit de qualité. C'est un mot qui a disparu du langage de ces gens. Non, il suffit qu'elle produise des bénéfices. Pour cela, ils ont redécouvert la publicité pour lui donner une importance capitale. Tout est découpé en séquences publicitaires où l'on vante les mérites de tel ou tel produit. D'ailleurs, c'est plutôt la publicité qui est interrompue parfois par des morceaux de films ou d'émissions diverses. Peu importe la qualité de la marchandise, ce n'est pas le problème. Ces minutes, que dis-je, ces secondes d'antenne sont payées plus cher que le film qui leur sert de support. Les chaînes se livrent un combat sans merci où tous les coups sont permis sous le couvert de la concurrence. Elles ont créé les "parts de marché".........Quelle expression bizarre ! On veut toujours avoir l'air de s'excuser. Qu'on dise franchement "course au profit", c'est plus clair, tout le monde comprendra. Et comme chacun court après l'argent, personne n'y trouvera rien à redire !

Le diable se sentit un peu fatigué.

- Il va être temps que je rentre, fit-il en s'étirant. Quand je suis absent trop longtemps, les diablotins n'en font qu'à leur aise ! De toutes façons, tout marche bien ici. Je n'ai qu'à laisser les choses se faire toutes seules.....Laissons la machine s'écraser contre le mur. Il y aura bien quelques miettes pour moi.... et peut-être plus !

A ce moment le ciel se déchira soudain; une voix énorme et majestueuse sortit des nuages.

- Alors, Prince des Ténèbres, on arrange les choses à sa façon ? On complote dans mon dos ? On croit que c'est arrivé ? Et moi je resterais les bras croisés sans intervenir ? Tu me connais mal, Lucifer ! Oui, les Hommes sont parfois mauvais. J'en sais quelque chose, c'est moi qui les ai créés. Mais il suffit qu'il subsiste dans le cœur d'un seul un grain d'espérance, une parcelle d'espoir, pour que la machine se redresse au dernier moment. L'espoir, Esprit du mal, n'oublie jamais l'espoir ! »……

En retrouvant ses flammes, Satan se demandait bien ce que signifiait ce mot : l'espoir n'existe pas en enfer ! Mais il sentait confusément qu'il avait encore été berné par plus fort que lui…….

(A plus...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens