Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 05:05
Il regnait ce matin-la l'animation habituelle d'un matin ordinaire... Il pouvait etre 7h30 am, la maisonnee etait bien reveillee. L'ecole n'avait pas encore repris, je projetais d'aller avec Clovis a Manly afin d'effectuer quelques achats, tandis que Janine garderait Sydney, Agnes quant a elle devant se rendre a son travail.
Soudain, un cri se fit entendre : Clovis a une tique !
C'etait Agnes qui avait lance cette phrase d'apparence anodine... comme elle aurait dit "Clovis a un nouveau jouet !"...
Une tique ?... ou un tic ?... Des tics, Clovis n'en avait pas. Ce devait donc etre une tique... Mais comment s'etait-elle faufilee chez Clovis, et dans quel endroit de son corps ?
Elle est dans son oreille... continua Agnes... Viens vite, nous allons l'enlever...
Je me precipitai et regardai. Effectivement, j'apercus quelque chose de sombre, de la grosseur d'un une tete d'epingle... allez, mettons deux... et qui s'etait logee dans le lobe interieur de l'oreille. Mais etait-ce bien une tique... That was the question...  
Clovis ne semblait pas incommode, c'etait le plus important... Essayer d'enlever cette chose, qui de plus bougeait... aux dires d'Agnes, c'etait prendre le risque de la voir s'enfoncer dans les profondeurs de l'oreille d'ou il aurait ete plus difficile de l'extraire ! Et merci pour un voyage au centre de l'oreille...

Il faut aller chez le medecin... decreta Agnes. Papa, tu viens avec moi...

Qu'est-ce que papa pouvait faire d'autre ? Il fallait bien quelqu'un pour accompagner Agnes, car elle ne pouvait pas rester, ayant un rendez-vous a 9 h a quelques kilometres de la. Nous nous enfournames dans la voiture d'Agnes, et direction le centre de soins... Elle expliqua a la secretaire ce dont il s'agissait, car je craignais que mes explications fussent... mal interpretees... On aurait pu comprendre que Clovis avait un scarabee dans l'oreille... ou une courtiliere... Allez savoir !...

Au bout d'une demi heure d'attente, la medecine (un medecin, une medecine... aussi  interessant que un professeur, une professeure...) nous fit entrer dans son cabinet ( de consultation). Je lui montrai l'oreille, elle regarda, prit un appareil pour voir de plus pres (un otoscope ? ou quelque chose comme cela... s'il se trouve un medecin parmi mes lecteurs, qu'il leve ce doute affreux...) et decreta au bout d'un moment : ce n'est pas une tique ! Mais comme cette phrase toute simple fut proferee en anglais, avec l'accent australien, c'est ce que je crus comprendre... sans garantie... Elle me demanda de regarder dans son engin... et je vis une bete... oui, une bete, avec des petites pattes... grossie plusieurs fois...
Pas une tique ? Mais alors, qu'est-ce ?...
Elle continua son baragouin... remplit une ordonnance sur laquelle elle prescrivit un antibiotique... ou plutot... un antibio... tique... a moins que ce ne soit un anti-tique... bio...
Et nous voila dehors, Clovis et moi, car la medecine etait restee, sa journee ne faisant que commencer...
J'achetai l'antibio-tique... nous fimes quelques courses et reprimes le Hop Skip & Jump, que Clovis trouvait drole d'appeler le Hop la la... apres que je lui eus donne cette appellation... controlee.
Et vous allez penser que c'est fini...

Que nenni !

Retour a la maison, surprise de constater que la tique etait toujours accrochee a l'oreille de Clovis, pour la simple raison que la professionnelle de sante ne l'avait pas vue...
Vers midi, coup de telephone d'Agnes : elle avait telephone a la medecine... qui avait avoue ne pas avoir vu la tique... Elle voulait revoir Clovis et sa tique... Rendez-vous pris pour 5h30 pm, Agnes nous rejoindrait au centre de soins.
A 5 h, Clovis et moi sautames (hop !...) dans notre Hop la la prefere... et un quart d'heure plus tard nous poireautions dans la salle d'attente... ou Agnes nous rejoignit peu apres.
Vers 5 h 30, on fit entrer Clovis, sa tique et Agnes dans le cabinet de consultation. Je preferai ne pas les accompagner, j'avais deja vu la tique... 
Dix minutes plus tard, ils ressortaient... sans la tique qui avait ete proprement et adroitement extirpee de son pavillon ou elle coulait des jours heureux...
La medecine a explique a Agnes qu'elle n'avait rien compris de ce que je lui avais dit... C'etait sans doute de ma faute si elle n'avait pas vu la tique... 

Elle me l'a pourtant bien montree et je l'ai tres bien vue... 
Mais, quelles furent ses paroles exactes au moment ou elle me la montrait ? Personne ne peut le dire...

Bref ! L'essentiel est que Clovis soit reparti  sans tique...

Et toc !

( to be continued...)

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Bilgorai 29/01/2010 13:19


Bonjour,

Merci pour tous les récits et les belles photos, donc les vacances sont finies pour les petits australiens, que le temps passe vite !!!!

Pour le tic tic quelle histoire !!! nous connaissons le problème avec le chien, et il faut les retirer bien sûr assez vite, chez les humains c'est moins courant mais ça existe, en France il existe
en pharmacie des pinces spéciales pour les retirer, bon le principal c'est que Clovis soit enfin libéré de sa tique et qu'il se porte bien.

Nous partons en Allemagne chercher Laetitia son semestre se termine !!!!
Bonne continuation à vous.
Amitiés
Françoise Alain


Présentation

Recherche

Liens