Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 10:11

monsieur-paul-6x9.JPG

 

Voilà la couverture du livre telle qu'il est paru en 2006 aux éditions Cheminements. Vous ne pouvez pas le savoir.... mais l'instituteur qui officie sur cette photo... c'est moi dans ma classe de la campagne calvadosienne... en 1956... ce qui ne nous rejeunit...ni vous ni moi... mais passons... J'avais alors 20 ans et quelques mois..

Ce livre a été édité en poche par les éditions de Borée dans leur collection Terre de poche en 2008 avec une nouvelle couverture et un commentaire intéressant... pour moi et pour le futur lecteur.  Je vous laisse découvrir tout cela... et si vous ne connaissez pas ce livre, rien ne vous empêche d'aller chez votre libraire préféré et de l'acheter ou le commander s'il ne l'a pas.

Ah ! Une précision... En poche, il coûte moins cher mais c'est écrit plus petit...


 

L’École de Monsieur Paul – Gérard Nédellec



 » Voici de belles histoires chargées des souvenirs de notre enfance. Avec un dénominateur commun : l’école d’après-guerre. Photo scolaire, classe de mer, fête de Noël, distribution des prix, accueil des correspondants … Rien ne manque à ce florilège plein d’humour et de tendresse où se croisent directeur autoritaire, professeur chahuté, surveillant débordé, parents d’élèves attentifs et gamins malicieux.

***Et voici un extrait du livre...

« Tous étaient plongés dans leur réflexion en se grattant la tête avec le manche de leur porte-plume. Quelle idée de faire partir le second train après le premier ! A-t-il besoin de le rattraper ? Qu’il reste sagement derrière ! Camille, tourné face au tableau, expliquait avec un dessin comment le train parti le dernier allait rattraper celui qui était parti le premier grâce à sa plus grande vitesse. Il entendit soudain derrière son dos des rires étouffés. Il se retourna brusquement et ce qu’il vit le laissa sans voix. » 


Une vraie plongée dans l’école d’après-guerre, effectivement. On retrouve ses salles de classe chauffées par le poêle à bois ;  les estrades sous les bureaux des maîtres, devant le tableau ; les internats avec leur chambre unique et leur surveillant; les plumes Sergent-Major, l’encre violette et les encriers en porcelaine blanche …

Une promenade agréable dans l’école d’un autre temps.

Ce livre se présente sous forme d’anecdotes, un peu comme des nouvelles. Il se lit facilement, les anecdotes sont assez courtes, et on replonge facilement dans l’école de nos parents ou grands-parents … et d’autres se replongeront dans leurs propres souvenirs !

 

 

 

 

 

Voici une critique parue dans le Pèlerin Magazine, septembre 2006

 

 

« Des contes de l’école d’antan, ce pourrait être le sous-titre de ce joli livre qui nous entraîne dans les salles de classe du début du XXe siècle. Une période si proche et pourtant si différente de l’école d’aujourd’hui. En une vingtaine de récits alertes, à la fois contes, fables et souvenirs, l’auteur, un ancien instituteur septuagénaire du Calvados, nous communique avec grâce la saveur particulière de cette époque « placée, rappelle-t-il, sous le triple signe de l’encre violette, des encriers de porcelaine blanche et de la plume sergent-major ».    G. D.

 

 

Commentaires lors du salon du livre du Mans,

14 et 15 octobre 2006

 

« Ancien instituteur, Gérard Nédellec nous livre dans son premier récit « l’Ecole de Monsieur Paul » des souvenirs de classes d’antan, qui sentent bon l’encre violette et la plume sergent-major. Ce livre nous révèle un chroniqueur et un conteur de talent. »

 

 

Cela ne vous donne-t-il pas envie de connaître le reste ?...

A plus...

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens