Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 09:50

Voici  un texte pour vous faire réfléchir un peu...

Il paraîtra dans "L'Almanach du Normand 2011"... c'est à dire en novembre prochain. Vous en avez la primeur...

N'oubliez pas vos bésicles si vous voyez mal...

 

 

 

Vous allez penser que j'exagère... mais écoutez-moi... je veux dire... lisez-moi avant de juger...

La langue française vient du parler de l'Île de France qui a supplanté les autres parlers (le normand, le picard...) pour devenir le français. Au fond, notre français n'est qu'un patois qui a réussi mieux que les autres...

Au XIè siècle, et grâce à Guillaume le Conquérant, le français s'exporta en Angleterre car le nouveau roi Guillaume l'emmena avec lui dans ses bagages et l'imposa à toute la cour qui donc se mit à parler notre langue. C'est ainsi que le français devint la langue aristocratique de l'Angleterre et le resta pendant des siècles. D'ailleurs les relations entre les deux pays, France et Angleterre, étaient étroites puisqu'il n'était pas rare que le roi d'Angleterre épousât une princesse française. Le devise de l'Angleterre est écrite en français : « Dieu et mon droit », de même que celle de l'ordre de la Jarretière institué par Edouard III quelques siècles plus tard : « Honni soit qui mal y pense ».

Et puis est arrivée la guerre de Cent ans. A la mort du dernier fils de Philippe le Bel, mort sans enfants mâles pour lui succéder, c'est un neveu de la branche des Valois qui est devenu roi, Philippe VI de Valois. Cela met fin au règne des Capétiens directs mais provoque une guerre de succession qui durera plus de cent ans. En effet, le roi d'Angleterre, Edouard III, était le petit-fils de Philippe le Bel par sa mère Isabelle de France. Il pensa que la couronne de France devait lui échoir. Les Français ne pensèrent pas ainsi, car il était petit-fils, certes, mais par les femmes, exclues de la succession depuis la loi Salique qui date du Vè siècle environ... Il ne fallait pas, disait-on, que le royaume « tombe en quenouille »... c'est à dire tombe entre les mains d'une femme...

On sait qu'au début de la guerre de Cent ans, les Anglais furent vainqueurs et le seraient restés sans l'intervention de Jeanne d'Arc qui fut l'artisan de leur perte.

Si donc... elle n'était pas intervenue, le roi d'Angleterre serait aussi devenu roi de France... On aurait donc continué à parler français des deux côtés de la Manche... Et quelle langue régnerait aujourd'hui sur la plus grande partie du monde ?... Le français !

C'est donc à cause de Jeanne d'Arc que le français n'est plus la langue universelle comme il l'a été autrefois... Voyez comment de petites causes peuvent avoir de grands effets ! Qui l'eût cru ?...

Et quand nous sommes allés en Australie, nous aurions continué à parler « la langue de chez nous »... comme dans la « Belle Province »... avec certes un léger accent local... Mais nous aurions été compris ! Nous n'eussions pas été dépaysés ! 

Alors, dites-moi, Jeanne d'Arc a-t-elle eu raison de sauver la France au XVè siècle ?

Je vous le demande...

 

(to be followed...  je veux dire bien sûr... à suivre...)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens