Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 08:23

Toujours de l'almanach du Normand 2010, une suite au précédent article, pour rester dans la même veine...

 

 

Vous venez de lire quelques incongruités littéraires appelées kakemphatons... Corneille a commis d'autres plaisanteries dans ses œuvres et je vous livre celle-ci ; elle est tirée d'Horace. C'est Horace qui parle :


« S'attacher au combat contre un autre soi-même,

Attaquer un parti qui prend pour défenseur

Le frère d'une femme et l'amant d'une soeur

Et rompant tous ces nœuds, s'armer pour la patrie

Contre un sang qu'on voudrait racheter de sa vie,

Une telle vertu n'appartenait qu'à nous ;

L'éclat de son grand nom lui fait peu de jaloux... »


Oui, je sais... c'est compliqué... C'est du Corneille... Mais la joyeuseté est dans l'acrostiche... Lisez donc l'initiale de chaque vers de haut en bas... et ne dites pas que c'est un hasard : ce n'est pas possible ! C'est volontaire ! D'ailleurs, Corneille ne rechignait pas à de telles facéties. Étonnant, non ?

Il a écrit encore dans La mort de Pompée :

« Car ce n'est pas régner d'être deux à régner ! »

 

D'autres grands auteurs s'y sont collés aussi. Voulues ou non, ces perles de la littérature française vous feront passer, je l'espère, un bon moment...


D'Alexandre Dumas :

« Vous êtes, dit Colbert, aussi spirituel que Monsieur de Voltaire » (Le vicomte de Bragelonne) (Voltaire est né 11 ans après la mort de Colbert...)

« Ah ! Ah ! Dit Don Manoël en portugais » (Le collier de la reine)

(quand j'étais étudiant, on ajoutait : en portugais et en lui-même, car il connaissait les deux langues...)


De Ponson du Terrail :

« La main de cet homme était froide comme celle d'un serpent. » (Rocambole)

« Bon ! Bon ! Maugréa-t-il en silence et en bas-breton. »

« Il avait un pantalon de velours et un gilet de la même couleur. » (Rocambole)

« Il rentra chez lui, il vit le lit vide, il le devint aussi. »


De Balzac :

« Il l'atteignit si furieusement de son poignard qu'il le manqua. » (La femme de 30 ans)

« La femme de chambre lui cria deux mots à voix basse. » (La muse du département)

« Il est onze heures, répéta le personnage muet. » (La Bourse)

« Je n'y vois plus clair, dit la vieille aveugle. »


De Zola :

« Alors elle aperçut un pied qui riait dans un rayon de soleil. »

« Puis, c'était un capitaine, le bras gauche arraché, le flanc droit percé jusqu'à la cuisse, étalé sur le ventre, qui se traînait sur les coudes. » (La débâcle)

« Jeantrou avait gardé sur le cœur les coups de pied au cul de la baronne. » (L'argent)

« Il était inquiétant, ce gamin, avec toute la moitié de la face plus grosse que l'autre, le nez tordu à droite, la tête comme écrasée sur la marche où sa mère, violentée, l'avait conçu... » (L'argent)


De Molière :

« Elle vous croyait voir de retour à toute heure.

Et nous n'oyions jamais passer devant chez nous

Cheval, âne ou mulet qu'elle ne prît pour vous. » (L'école des femmes)


De Flaubert :

« Soixante et quinze francs en pièces de quarante sous. » (Madame Bovary)

(40 sous, c'est 2 francs. Essayez donc de compter 75 F avec des pièces de 2 F...)


Du Vicomte d'Arlincourt :

« J'habite à la montagne et j'aime à la vallée. » (Le siège de Paris)

« Sur le sein de l'épouse il écrasa l'époux. » (ibid)

« Mon père, en ma prison, seul à manger m'apporte. » (ibid)

« Le roi Louis s'avance avec vingt mille francs. » (ibid)


D'Edmond About :

« Victorine continua sa lecture en fermant les yeux. » (Les mariages de Paris)


De Chateaubriand :

« La Delaware coule parallèlement à la rue qui suit son bord. » (Voyage en Amérique)


De Paul Hervieux :

« Je ne l'avais jamais revu depuis sa mort. » (La figure filante)


De Souvestre et Allain :

« Leur mobilier se composait d'une simple malle et d'un cadavre. » (Fantomas)


De Pierre Andrieux :

« La salle à manger sera aussi accueillante que la maîtresse de maison. On doit être heureux d'y pénétrer et n'en sortir qu'à regret. » (L'art de la table)


De Léopold Stapleaux :

« Il avait 77 ans et en paraissait facilement le double. » (Les ingénus de Paris)


D'Alain Headson :

« Dans cette famille, ils étaient stériles de père en fils. »


De l'abbé Pellegrin :

« L'amour a vaincu Loth. » ((opéra du XVIIIè siècle)


Et d'autres dont les auteurs sont anonymes...

« Elle entendit le bruit d'un cheval dans la cour. C'était son père qui rentrait. »

« La France était au bord du gouffre, mais depuis elle a fait un grand pas en avant. »

« D'une main il ouvrit la porte et de l'autre il cria : Vive la République ! »

« Le perroquet dit en roulant terriblement les r : Ah le cochon ! Ah le cochon ! »

« Un filet de sang séché coulait de sa tempe droite. »


Et je vous laisse méditer ces fortes paroles. Un peu de repos vous sera nécessaire pour reprendre vos esprits avant de poursuivre la lecture de votre blog  préféré...

 

(à suivre donc... )


Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens