Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 17:08

Voici une histoire authentique que j'ai trouvée dans les contes populaires et légendes du Val de Loire. Elle s'est passée en 1786 et a été relatée dans les Affiches Chartraines de mars de la même année. Elle paraît tellement incroyable que les développements qui lui ont été apportés en ont fait une légende. Pourtant de tels cas existent et la médecine peut maintenant les expliquer aisément... Mais à cette époque ce n'était pas le cas...

Le père Victor était moine de l'ordre des récollets dont le couvent se trouvait près de Châteaudun. Il était atteint d'une affection nerveuse qui le handicapait beaucoup. Il fit une crise plus forte que les autres et au bout d'une dizaine de jours, il trépassa...

Il était soigné par le médecin du roi, également médecin ordinaire du couvent, qui fut très étonné d'une issue si rapide et si brutale. Pourtant, il ne devait y avoir aucune hésitation, le corps présentait une rigidité cadavérique caractéristique. Cependant, sa certitude n'était pas affirmée. Il douta... Et si le mort... n'était pas mort ? Cela lui parut suspect. Il prit alors une décision surprenante. Il fit venir quinze musiciens du régiment de dragons en garnison à Châteaudun. Le moine avait été placé dans un cercueil ouvert évidemment... qui était exposé dans l'église. Les musiciens reçurent l'ordre d'exécuter les airs les plus entraînants pendant que le docteur frottait les tempes et la figure du mort avec des eaux alcoolisées.

Au bout de quatre morceaux, les muscles du visage parurent se distendre, les paupières se mirent à clignoter faiblement et les lèvres à remuer imperceptiblement.

On emporta le corps à l'infirmerie et d'autres musiciens succédèrent aux dragons : des violonistes qui jouèrent gavottes, valses, menuets... Le moine ouvre un peu les yeux et prononce des paroles que nul ne peut comprendre, mais il reprend vie. Les musiciens redoublent d'ardeur, la musique se fait plus percutante...

Voici le père Victor qui se dresse sur sa couche, sourit à ceux qui l'entourent et se met à parler, distinctement cette fois.

Deux jours plus tard, il était entièrement guéri...

Etonnant, n'est-ce pas ? ? ? Je pense que la médecine peut maintenant expliquer ce cas. Si vous avez une explication, je suis preneur !...

Alors, si vous mourez un jour... et je sais que cela vous arrivera car, comme l'a si bien dit Fontenelle : "Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant..." pensez à vous entourer d'un grand orchestre afin de vous faire renaître à la vie... Et si cela a réussi avec un, pourquoi pas avec un autre ?

Allez, que cela ne vous empêche pas de dormir... et à plus !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gerard Nedellec
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens